Écarté de la Coupe du monde 2022, Karim Benzema va parler

Décidément, le feuilleton du Ballon d'Or 2022 Karim Benzema et sa mise à l'écart de la Coupe du monde 2022 ne semble pas aller vers son épilogue. Des informations à dose homéopathique sont distillées dans les médias de façon sporadiques, sèment des doutes dans les esprits des fans de l'Équipe de France et du Real Madrid, notamment autour du rôle joué par Didier Deschamps dans cette affaire qui continue à défrayer la chronique.

Cette fois, c'est le sélectionneur des Bleus Didier Deschamps qui a allumé la mèche, vendredi 10 mars, en évoquant la question de l'absence de Karim Benzema à la Coupe du monde 2022 au Qatar. Il racontera, sur le Parisien et le Figaro, ce qui s'est passé dans la nuit qui a précédé le départ de Doha de l'attaquant d'origine algérienne. Donc, la blessure de KB9, l'IRM effectuée à Aspetar et son retour à la chambre d'hôtel.

La réponse de Didier Deschamp était détaillée. « Quand Karim s’est blessé, notre médecin l’a accompagné à la clinique Aspetar pour passer une IRM. Karim a transmis les résultats à quelqu’un qui le suit à Madrid et qui lui a également donné un avis, explique Deschamps. Quand il est rentré à l’hôtel, il était déjà plus de minuit. J’ai rejoint Karim dans sa chambre avec notre docteur qui était venu me faire le compte rendu de l’IRM […]. Karim est meurtri, car cette Coupe du monde représentait beaucoup pour lui. Il me dit : « c’est mort », a affirmé le sélectionneur français reconduit à la tête des Bleus jusqu'en 2026.

Sports Rencontre cruciale entre Mahrez et Petkovic sur fond de tensions

Karim Benzema traite Didier Deschamps de menteur et promet de s'expliquer

La réaction de Karim Benzema ne s'est pas fait attendre. Toujours sur son compte Instagram. D'abord avec une story quelque peu sarcastique, représentant la capture d'écran d'un extrait de l'interview de Deschamps, accompagnée du commentaire : « mais quelle audace », agrémenté d'un émoji de clown. Le buteur du Real Madrid et de l'équipe de France ne s'arrêtera pas là puisqu'il partagera la vidéo d'un snapchatteur qui répète « Menteur, toi t'es un menteur », avec un commentaire sans équivoque : « sacré Didier...Bonne nuit ». Une façon détournée de traiter Deschamps de menteur.

Mais la dernière story de Karim Benzema sera dépourvue de tout humour et de sarcasme. Il y affirme qu'il va parler et que c'est son devoir de donner des explications au peuple. Va-t-il faire des révélations qui risquent d'éclabousser le sélectionneur des Bleus, des joueurs ou le médecin de l'équipe de France ? Tout est possible. Dans sa story, il écrit : « bon bah, je vais devoir m'expliquer pour le peuple », accompagné de deux émojis ; un cœur blanc et deux mains levées.

Karim Benzema va peut-être tourner la page de cet épisode malheureux, en crevant l'abcès de cette affaire qui occupe le devant de la scène depuis la fin de la Coupe du monde remportée par l'Argentine au détriment de la France. Beaucoup se demandent d'ailleurs si la France n'aurait pas arraché une troisième étoile si l'avant-centre et buteur du Real Madrid était resté au Qatar.


Vous aimez cet article ? Partagez !