Niger-Algérie : Djamel Belmadi se prononce sur le jeûne des joueurs durant ce ramadan

La sélection algérienne de football affrontera, le lundi 27 mars, son homologue du Niger au stade de Rades à Tunis pour le compte de la 4e journée des éliminatoires de la CAN 2023. Le match Niger-Algérie se jouera à 17 h et en plein ramadan, ce qui pourrait constituer un handicap pour les joueurs algériens dans le cas où ils observeraient le jeûne, selon plusieurs observateurs.

Quatre jours après leur victoire (2-1) contre le Niger dans une soirée ramadanesque au stade Nelson Mandela d'Alger, les Verts sont appelés à affronter, ce lundi 27 mars, le même adversaire au stade de Radès à Tunis pour le compte de la 4e journée des éliminatoires de la CAN 2023 (reportée à 2024) en Côte d’Ivoire. La Fédération nigérienne de football a choisi la Tunisie pour jouer ce match retour contre l’Algérie faute de stades homologués par la CAF au Niger.

De l’avis de nombreux observateurs, le choix du stade de Radès à Tunis par le Niger devrait être un avantage pour les joueurs de la sélection algérienne. Ces derniers ne seront pas obligés de faire un long et harassant voyage jusqu’au Niger, en plein mois de ramadan, pour jouer cette manche retour. Le choix de la Tunisie est également un avantage pour les Algériens qui vont ainsi évoluer dans les conditions climatiques identiques à celles de l’Algérie.

Sports Un exode des internationaux algériens vers l'Arabie saoudite cet été ?

Ce n’est pas tout : les camarades de Riyad Mahrez, qui ont quasiment assuré la qualification à la CAN 2023, auront surtout le soutien de leurs supporters lundi au stade de Radès, au vu de la forte communauté algérienne en Tunisie. Tous ces paramètres font que le choix  du stade de Radès à Tunis du Niger, serait largement à l’avantage de la sélection algérienne.

Le match Niger-Algérie se jouera avant la rupture de jeûne du ramadan

Mais contrairement au match aller, disputé jeudi dernier à Alger à 22 h, la rencontre de ce lundi est programmée à 17 h, soit en pleine période de jeûne. C’est la Fédération nigérienne qui a choisi cet horaire et les Algériens devront donc jouer ce match 2 heures avant la rupture du jeûne. Bien sûr, rien n’interdit aux Nigériens de fixer l’horaire de leur choix pour ce match contre les Algériens, y compris en plein ramadan.

Mais beaucoup d’observateurs y voient une stratégie des Nigériens pour affaiblir leurs adversaires algériens surtout si ces derniers allaient observer le jeûne. Questionné par un journaliste ce dimanche 26 mars à l’aéroport d’Alger, juste avant le départ de la délégation algérienne à Tunis, à propos de ce point particulier, le sélectionneur de l'équipe d'Algérie, Djamel Belmadi, a répondu sans aucune gêne.

« Pour ce qui est de ramadan, et comme tout le monde le sait, Dieu est bienfaiteur et nous facilite les choses. On est en voyage, donc chacun aura le choix de jeûner ou pas », répond le coach des Verts. « Mais comme nous sommes en voyage et que notre religion est tolérante, donc nous avons cette possibilité de ne pas jeûner », ajoute Belmadi, comme pour confirmer que les coéquipiers du nouvel international Rayan Aït Nouri ne devront pas observer le jeûne ce lundi 27 mars avant et lors du match contre le Niger à Tunis.

Sports Après un EURO catastrophique, Mbappé préfère les USA à l'Algérie


Vous aimez cet article ? Partagez !