L'Algérie réceptionne un navire de guerre chinois

Dans le cadre du renforcement de sa flotte maritime, l’Algérie a passé commande, il y a trois ans, de 6 navires de guerre à la Chine. Il s’agit de corvettes lourdes dérivées du Type 056. Le premier navire de cette commande, baptisé « Al-Moutassadi », a été réceptionné dimanche 2 avril au port d’Alger, rapporte le site Defence Web.

La corvette chinoise « Al-Moutassadi (940) » commandée il y a 3 ans par la marine algérienne auprès du groupe chinois Hudong Zhonghua Shipbuilding, filiale de China State Shipbuilding Corporation (CSSC), a quitté la ville de Shanghai le 28 février en direction de l’Algérie. Après une escale en Malaisie le 3 mars et à Mumbai, en Inde, entre le 13 et le 16 mars, le navire de guerre chinois est arrivé au port d’Alger dimanche 2 avril, rapporte la même source.

Ce navire de guerre, le premier des six autres commandés par l’Algérie auprès de la Chine, est construit sur la base de corvettes de type 56 rallongée de six mètres et avec des équipements plus modernes. La nouvelle corvette de la marine algérienne est conçue pour des missions de patrouille, d’escorte et de protection maritime.

Politique Fin du droit du sol en France, ce que propose le RN

Voici les caractéristiques de la corvette « Al-Moutassadi (940) »

La corvette « Al-Moutassadi (940) » comprend un héliport et peut accueillir un équipage de 78 personnes. Elle a un rayon d’action de 3 500 milles nautiques et peut atteindre une vitesse de pointe supérieure à 27 nœuds. « La version construite pour l'Algérie est plus grande, avec une meilleure endurance, de meilleurs moteurs et des systèmes de combats qui conviennent au schéma de défense navale algérienne », indique le site MENA Defense.

D'après le site East Pendulum, qui traite de l'information chinoise, le prix d'acquisition d'une corvette Type 56 avoisinerait les 100 millions de dollars US (soit environ 1470 milliards de centimes de dinars algériens au taux de change actuel sur le marché inter-bancaire).

Dans son dernier classement mondial des forces navales, le site spécialisé dans les affaires militaires, Global Fire Power, a placé l’Algérie à la 26e place sur 145 pays. Sur l’échelle, africaine, elle occupe la deuxième place, derrière l’Égypte (14e au monde). L’Algérie arrive largement devant le Maroc, qui occupe le 61e rang mondial, et la Tunisie classée à la 73e place.


Vous aimez cet article ? Partagez !