Aïd el-Fitr 2023 : Voici le montant de la Zakat en Algérie

À moins de deux semaines de la fin du mois de ramadan 2023 et de la célébration de la fête de l'Aïd el-Fitr, les Algériens sont désormais fixés sur le montant de la Zakat el-Fitr, dont ils devront s'acquitter avant la prière de l'Aïd. Ce montant a été dévoilé jeudi 6 avril par le ministère des Affaires religieuses et des Wakfs.

Selon les calculs scientifiques, le mois de ramadan de cette année devra durer 29 jours. Entamé le 23 mars, le mois de jeûne devra ainsi s’achever le jeudi 20 avril selon les calculs astronomiques. L’Aïd el-Fitr sera donc célébré le lendemain, vendredi 21 avril. Les musulmans jeuneront donc 29 jours cette année. Mais comme le veut la tradition, le jour de l’Aïd al-Fitr ne sera officialisé en Algérie et dans les autres pays, qu’à l’issue de la nuit du doute pour l’observation du croissant lunaire de Chaoual.

Les musulmans du monde entier qui observent le mois de jeûne sont également appelés à s’quitter de la Zakat el-Fitr, marquant la fin de leur jeûne. La Zakat el-Fitr est une somme d'argent ou une quantité de nourriture dont le musulman doit s'acquitter avant la prière de l'Aïd al-Fitr. Elle est destinée aux personnes dans le besoin et a pour objectif de valider les efforts effectués lors du ramadan.

Société Voici pourquoi le principal lycée musulman de France sera privé de ses 500'000 euros de subventions par an

Voici le montant de Zakat el-Fitr 2023 en Algérie

Chaque année, les autorités religieuses fixent le montant de cette aumône. Pour cette année 2023, le montant de la Zakat el-Fitr en France est fixé par la Grande mosquée de Paris à 7 euros par personne. En Algérie « la Zakat al-Fitr est fixée à 120 dinars algériens, soit un « Saâ » (une mesure de 2 kg) de nourriture des Algériens ». C’est ce qu’a annoncé ce jeudi 6 avril le ministère algérien des Affaires religieuses et des Wakfs, dans un communiqué publié sur ses réseaux sociaux.

Le ministère a appelé, dans son communiqué, « les imams à procéder, en collaboration avec les comités des mosquées à travers l'ensemble du territoire national, à la collecte de la Zakat al-Fitr à compter du 15e jour du mois de ramadan en vue de sa redistribution aux nécessiteux, un ou deux jours avant l'Aïd El-Fitr ». Le ministère rappelle que « la Zakat al-Fitr est obligatoire pour tout musulman, aussi bien riche que pauvre, disposant d’un surplus de subsistance journalière qu'il doit sortir pour lui-même et pour les personnes à sa charge ».


Vous aimez cet article ? Partagez !