Aulnay-sous-Bois supprime son village du ramadan, mais pourquoi ?

Une nouvelle polémique sur le mois de ramadan a surgi cette semaine en France, plus précisément à Aulnay-sous-Bois, dans le département de Seine-Saint-Denis. Il s'agit du village du ramadan que la municipalité accueille annuellement, mais qui a été supprimé cette année.

En effet, le traditionnel village du ramadan que l'association Force organise avec la collaboration de la mairie d'Aulnay-sous-Bois n'a pas eu lieu cette année, pour des raisons que l'une des adjointes du maire explique sous un aspect logistique. Il y a, cependant, d'autres intervenants qui l'expliquent autrement, certaines explications se complètent alors que d'autres se contredisant.

En fait, pour la majorité municipale et l'association organisatrice, la seule explication est un problème de logistique et d'organisation, qui a empêché le village du ramadan dans cette localité d'Île-de-France. « On s'y est pris trop tard », a avoué une adjointe au maire d'Aulnay-sous-Bois, qui précisait que la manifestation ouverte aux vendeurs particuliers et aux professionnels, devait être transférée vers un autre lieu que le marché des 3000 où elle se déroule habituellement depuis quelques années.

Société À Bruxelles, les musulmans n'ont nulle part où enterrer leurs morts

Le village du ramadan devait être transféré vers un autre lieu

Selon certaines explications, la mairie d'Aulnay-sous-Bois a décidé de procéder à l'extension du dit marché, appelé à occuper l'espace dédié au village du ramadan. Ce dernier devait donc être transféré dans un autre endroit, au quartier de Mitry plus précisément, mais la mairie a fait du retard dans la procédure de transfert du village de ramadan.

Mais ce n'est pas la seule explication affichée, ce qui sème un peu le doute dans les esprits des habitants, particulièrement les musulmans, qui soupçonnent une discrimination. C'est ce qui a amené d'ailleurs un conseiller municipal, Oussouf Siby, à adresser une lettre au maire de la ville et demander des explications officielles à la suppression du village du ramadan.

Les musulmans circonspects quant aux raisons de la suppression du marché du ramadan

Dans sa correspondance, le conseiller municipal a exprimé son incompréhension après une déclaration de l'une de ses adjointes, qui aurait parlé du climat comme raison de l'annulation du village de ramadan. « Or, après plusieurs rumeurs de délocalisation dans le quartier de Mitry, votre Première Adjointe annonçait : cette année, il n’est pas prévu de village ni à la Rose des Vents ni au Quartier Mitry. Nous rentrons dans des périodes plus "fraîches" donc plus compliquées à gérer pour des artisans maison », a indiqué Oussouf Siby, estimant que « ces explications sont incompréhensibles pour les habitants nullement gênés par des températures printanières qui garantissent au contraire une bonne conservation des plats ».

Il est utile de rappeler que le village du ramadan d'Aulnay-sous-Bois est un marché où sont exposés à la vente toute sorte de produits liés au mois du jeûne des musulmans. Un marché ouvert aux particuliers et aux professionnels. Cette année, le maire a installé des barnums dans différents quartiers de la ville pour compenser, un tant soit peu, la suppression du village du ramadan. Et ce, non sans assurer que le village sera relancé dès le ramadan 2024.

Société « L'immigration tue » : CNews écope d'une amende de 60'000 euros


Vous aimez cet article ? Partagez !