Un avion d'Air Algérie forcé d'effectuer un atterrissage d'urgence à Marseille

Un avion d'Air Algérie en provenance de Paris et à destination de l'Algérie a effectué un atterrissage d'urgence à Marseille. Les passagers ont été pris en charge et transférés vers un autre avion envoyé depuis l'Algérie.

Dans la matinée de ce 8 juin, vers 7 h 53, le Boeing 737 immatriculé 7T-VJP de la compagnie nationale Air Algérie décollait de l'aéroport de Paris-Orly pour un vol direct vers l'aéroport international Alger-Houari Boumédiène. 18 minutes plus tard, une alerte de sécurité retentissait, indiquant une dépressurisation de la cabine des passagers. D'urgence, l'équipage a réduit l'altitude vers un niveau où l'air est respirable, avant de dévier l'avion vers l'aéroport de Marseille-Provence où il a atterrit. Toutes les âmes à bord saines et sauves, Air Algérie a envoyé un avion pour les rapatrier.

Le premier avion est resté à l'aéroport de Marseille pour réparation. Le porte-parole de la compagnie, Amine Andaloussi, a déclaré : « L'équipage du vol Paris-Algérie a interrompu le vol en raison d'un problème technique qui a nécessité l'application des règles de sécurité aérienne civile, et l'atterrissage à l'aéroport le plus proche après le décollage, à savoir l'aéroport de Marseille. Les passagers ont été pris en charge dans les meilleures conditions », rapporte le média algérien Almasdar.

Voyage & Immigration France : Comment les enfants d'immigrés parviennent-ils à s'insérer dans la société ?

AH1009 (DAH1009) Air Algerie Suivi 2023-06-08 (LFPO-DAAG)
Trajet du vol DAH1009 d'Air Algérie, le 8 juin 2023, et atterrissage d'urgence à Marseille-Provence. Source : FlightAware.

Incident du vol DAH1009 d'Air Algérie : Explications

Pour l'instant, Air Algérie n'a fait aucune communication officielle à ce sujet, mais contacté par le blog de voyage algérien Destinations Med, Amine Andaloussi a fourni des informations supplémentaires sur cet incident. Selon ses déclarations, après avoir quitté l'aéroport Paris-Orly (LFPO), le vol a atteint son altitude de croisière – 33000 pieds, soit 10'000 m – lorsque le voyant de dépressurisation s'est allumé dans la cabine de l'avion. La cause exacte de cette dépressurisation ne serait pas encore connue.

Amine Andaloussi a confirmé que le commandant de bord a immédiatement activé la procédure de sécurité en réponse à cet incident. La première étape de cette procédure consiste à libérer les masques à oxygène au-dessus des sièges passagers afin que les voyageurs puissent respirer normalement jusqu'à ce que l'avion atteigne une altitude où la respiration naturelle est possible – soit 10'000 pieds (3000 m).

Dans le cadre de la procédure de sécurité, l'avion doit également descendre rapidement pour atteindre cette altitude. Et cette descente a duré 7 minutes. Le pilote d'Air Algérie a ensuite décidé de se diriger vers l'aéroport le plus proche – Marseille-Provence (LFML) – pour un atterrissage d'urgence. L'avion aurait probablement pu continuer son vol à cette altitude jusqu'à Alger, mais Amine Andaloussi a expliqué que le commandant de bord n'a voulu prendre aucun risque quant à la sécurité des passagers.

L'atterrissage à l'aéroport de Marseille s'est déroulé sans encombre et en toute sécurité vers 8 h 45. Pour prendre en charge les passagers, Air Algérie a envoyé un autre avion, également un Boeing 737, depuis Alger. Ce nouvel avion a été accompagné d'une équipe technique chargée de réparer l'avion immobilisé à Marseille, confie encore Andaloussi.

Voyage & Immigration Nationalité française : 40 % des Français ne réussiraient pas le test

Ainsi, les passagers du vol Paris-Alger ont été transférés vers le nouvel avion, qui les a conduits vers leur destination en Algérie. Pendant ce temps, l'avion d'origine est resté à l'aéroport de Marseille pour subir les réparations nécessaires.

Air Algérie et la sécurité aérienne : un bilan plutôt positif

Rappelons qu'Air Algérie a maintenu un bilan global solide en matière de sécurité, sans avoir connu d'accidents majeurs depuis celui survenu le 24 juillet 2014, lorsqu'un vol reliant Ouagadougou à Alger s'est écrasé au Mali. Cet accident, qui impliquait un appareil affrété à une compagnie espagnole, a entraîné la perte de 116 vies. Avant cela, la compagnie aérienne avait également fait face à un accident tragique le 6 mars 2003, lorsque le vol AH6289 a s'est écrasé après son décollage à Tamanrasset, causant la mort de 102 personnes à bord. Depuis ces incidents, Air Algérie a mis en œuvre des mesures pour renforcer la sécurité de ses opérations, en mettant l'accent sur la formation continue de son personnel et en améliorant les procédures de maintenance de sa flotte.


Vous aimez cet article ? Partagez !