Pourquoi les prix du pétrole n'arrivent pas à décoller ?

Les marchés pétroliers sont dans la tourmente. Les pays producteurs de pétrole n'arrivent pas à impacter ce marché instable et surtout ils n'arrivent pas à décoller. En effet, malgré le fait que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) a montré sa force ces derniers mois, en faisant front uni pour soutenir les prix du pétrole, ces derniers restent à un niveau très bas par rapport à l'année 2022.

Ainsi, lors de la réunion de cette organisation avec ses partenaires, les pays producteurs et leurs alliés dans l'organisation ont décidé à ordre dispersé de réduire la production. Cette réduction n'a eu qu'un effet limité. Les prix ont relativement augmenté suite à cette décision, mais ont repris avec leur tendance baissière. Ce samedi 10 juin, les cours du pétrole ont continué à baisser. Le baril de Brent, référence du pétrole algérien, est cédé à 75,04 USD et le brut américain West Texas Intermediate est cédé à 70,35 USD le baril.

La réunion de l'OPEP a donc eu un impact sur les prix du pétrole. Mais cet impact s'est vite dissipé. Lors de cette réunion, l'Arabie Saoudite a décidé de procéder à une nouvelle coupe. Ce grand producteur va réduire volontairement sa production d'un million de barils par jour à partir du mois de juillet prochain. D'autres pays – dont l'Algérie –  ont également décidé d'étendre les coupes décidées en avril 2023. Ils réduiront donc leur production jusqu'à la fin de l'année 2024.

Économie Ministre des Finances : L'Algérie deviendra un pays émergent dans 3 ans à cette condition

La réduction de la production n'a eu qu'un effet limité

Cette réduction, qui devait faire monter les prix, n'a cependant pas eu l'effet escompté. Certes les prix ont augmenté, mais ça n'a été que sous l'effet de l'annonce. Les cours du pétrole ont renoué avec leurs tendances baissières. Mais pourquoi ?

La stagnation des prix du pétrole confirme les prévisions des analystes. Ces derniers ont averti que la dernière réduction en date entraine une forte hausse des prix mondiaux du brut. Les marchés pétroliers sont dans l'expectative de la croissance en Chine. Une croissance qui tarde à se confirmer. La situation de l'économie américaine est également un facteur qui impacte les prix du pétrole. Dans cette puissance économique, la hausse des taux directeurs inquiète de plus en plus les investisseurs. Donc la méfiance s'est installée et les marchés sont en proie à des doutes, surtout en sachant que les prévisions des institutions financières ne sont pas optimistes pour le futur proche de l'économie mondiale.


Vous aimez cet article ? Partagez !