Visa Schengen : la numérisation des demandes a été officiellement adoptée

Les États membres de l'espace Schengen se sont mis d'accord pour la numérisation de la procédure des demandes de visa émanant des pays en dehors de l'Union européenne, dont l'Algérie. Avec la numérisation, les demandes de visas Schengen se feront désormais en ligne sans passer par les services consulaires ou autres prestataires de service en charge du traitement des dossiers.

Le Parlement européen et les États membres de l'UE ont annoncé, le mardi 13 juin, avoir trouvé un accord sur la numérisation de la procédure de visa pour les pays de l'espace Schengen. Un accord qui révolutionnera les procédures de demande de visas pour les ressortissants des pays non membres de l'UE, dont les Algériens.

En effet, cet accord, qui devra encore être entériné formellement avant d'entrer en vigueur, « permettra à la plupart des demandeurs d'un visa Schengen (séjour de moins de 3 mois) d'effectuer leurs démarches en ligne, sur un site internet unique, plutôt qu'auprès d'un consulat », rapporte la Commission européenne dans un communiqué publié sur son site.

Voyage & Immigration Le Top 5 des pays qui refusent le plus de visas Schengen aux Algériens

Visa Schengen : ce qui va changer avec la numérisation

La numérisation a pour objectif de « moderniser, simplifier et harmoniser » la procédure de visa Schengen pour « les ressortissants des pays tiers qui demandent un visa et pour les États membres qui doivent les délivrer », explique la Commission européenne. Cela modernisera deux aspects majeurs de la procédure de visa : la numérisation de la vignette-visa et la numérisation des demandes de visa, par la mise en place d'une plateforme européenne pour les demandes de visa en ligne.

Aujourd'hui, les procédures de visa dans l'espace Schengen « se retrouvent encore largement sur des formalités administratives, ce qui augmente les coûts pour les voyageurs et les États membres », reconnait la Commission européenne. « Les vignettes-visas physiques font également plus facilement l'objet de fraudes, de falsification et de vols ; une situation que les visas numériques amélioreront considérablement », estime-t-on.

La numérisation prévoit une plateforme de l'UE unique pour les demandes de visa en ligne sur laquelle « les demandeurs de visa pourront demander un visa Schengen en ligne et acquitter des droits de visa identiques, quel que soit le pays de l'espace Schengen dans lequel ils souhaitent se rendre », selon le même communiqué. « Les nouvelles règles incluent aussi le remplacement de la vignette-visa Schengen par un visa Schengen numérique (code-barres 2D crypté) qui s'appliquera également aux visas de long séjour », ajoute la même source.


Vous aimez cet article ? Partagez !