Travail dans le BTP : les entreprises recherchent des travailleurs étrangers dans l'Oise

L'immigration revient sur toutes les bouches ces derniers temps en France. Les débats s'accentuent entre une droite hostile et une gauche qui ne veut surtout pas se tirer une balle dans le pied. Un 3e acteur pèse dans cette balance : les patrons qui n'arrivent pas à recruter. En effet, pendant ce débat, des réalités remontent à la surface : la France connait une pénurie de main-d'œuvre dans plusieurs secteurs, dont le BTP.

La restauration, l'hôtellerie et le bâtiment souffrent en France. Les entreprises n'arrivent pas à recruter et elles sont nombreuses à se tourner vers la main-d'œuvre étrangère. C'est le cas dans le département l'Oise où les entreprises font appel aux travailleurs étrangers issus des pays d'Europe de l'Est. Ces travailleurs exercent leur activité en France avec un contrat de travail français.

Ils sont donc nombreux à atterrir dans l'aéroport de Beauvais où transite chaque jour une dizaine de vols en provenance des pays de l'Est. Des vols qui transportent des travailleurs venus répondre aux besoins des entreprises du bâtiment. Ces ouvriers arrivent en France à « la recherche d'une meilleure vie », selon leurs témoignages dans les médias français. Ces médias qui affirment que les patrons se tournent aussi vers ces travailleurs qui sont « plus travailleurs et plus rapides », alors qu'en France, de « moins en moins de personnes souhaitent travailler sur des chantiers » de BTP.

Économie Réserves d'or et production aurifère en Algérie : Tout ce qu'il faut savoir

Il faut dire que certains font l'amalgame entre travailleurs détachés et travailleurs étrangers. Les premiers sont des salariés, dont le siège social de l'entreprise est établi à l'étranger. Une société peut « détacher temporairement un ou plusieurs salariés pour une mission auprès d'une autre entreprise située en France ». Alors que les deuxièmes doivent obtenir une autorisation de travail, en fonction de leur statut ou de la durée de leurs missions. Ce sont donc des personnes qui travaillent dans un autre pays que leur pays d'origine.

Il faut aussi souligner que face à la pénurie de main-d'œuvre, la France a fait appel aux Tunisiens et  aux Marocains dans le secteur de l'hôtellerie pour « sauver » l'été 2022. Et pour solutionner ce problème, ce même gouvernement envisage de mettre en place un nouveau permis de séjour dédié spécialement aux étrangers qui exercent dans des métiers « en tension ».


Vous aimez cet article ? Partagez !