Riyad Mahrez en Arabie saoudite : Les choses s'accélèrent !

« Mahrez ! Mahrez ! Mahrez ! » Personne ne s'attendait à ce que les supporters du club saoudien d'Al-Ahli scandent le nom de l'attaquant international algérien de Manchester City au passage d'un dirigeant de leur club dans les tribunes du stade Djeddah, et ce, avec l'intention claire de faire pression sur le club afin qu'il ne lâche pas l'affaire.

Les supporters saoudiens mettent la pression sur Mahrez et les dirigeants d'Al Ahli

Il est vrai que les choses s'accélèrent dans le dossier du capitaine des Fennecs relatif à son possible transfert vers le club saoudien d'Al-Ahli. Surtout que les milliers de supporters du club se sont mobilisés pour faire pression, non seulement sur les dirigeants de l'équipe pour qu'ils insistent à recruter l'international algérien, mais aussi sur Riyad Mahrez lui-même, bombardé de commentaires sur ses comptes Twitter et Instagram, pour l'amener à signer avec leur équipe.

En effet, ils sont des milliers, voire des dizaines de milliers, à s'être abonnés aux comptes de l'ailier droit algérien des Citizens pour l'encourager à signer le contrat proposé par les dirigeants d'Al-Ahli. Mieux encore, ils sont nombreux à lancer des appels pour que les autres supporters fassent de même. Certains vont jusqu'à appeler tous les supporters saoudiens, pas seulement ceux d'Al-Ahli, à faire pression sur Riyad Mahrez.

Sports Un exode des internationaux algériens vers l'Arabie saoudite cet été ?

Et ils semblent avoir réussi, selon le grand quotidien britannique The Sun qui a consacré cette semaine un article à l'international algérien et la volonté du club saoudien de le recruter. Selon ce média, grand tirage au Royaume Uni, même si les Saoudiens s'intéressent à Riyad Mahrez depuis quelques mois, ce n'est qu'au lendemain de la finale de la Ligue des champions remportée par Manchester City que le premier contact avec Mahrez a eu lieu.

Riyad Mahrez aurait accepté l'offre d'Al-Ahli

En fait, ce premier contact officiel n'a pas donné lieu à quelque chose de probant dans la mesure où l'attaquant des Fennecs avait rejeté l'offre saoudienne. Mais quelque temps plus tard, les dirigeants du club de football d'Al-Ahli sont revenus à la charge et The Sun croit savoir que Riyad Mahrez a finalement donné son accord aux Saoudiens qui ont proposé un salaire hebdomadaire de 410'000 livres sterling (environ 480'000 €, ce qui lui ferait un salaire annuel de 25 millions d'euros).

Cependant, étant sous contrat n'expirant qu'en 2025, c'est à la direction de Manchester City que revient le dernier mot dans le dossier de transfert de Riyad Mahrez. Plus précisément à l'entraîneur espagnol des Skyblues, Pep Guardiola, qui a la charge de gérer les effectifs de l'équipe, notamment en prévision de la saison prochaine. Et justement, Guardiola a un souci avec le couloir droit, puisque Bernardo Silva compte quitter le club. Il serait donc difficile pour l'entraîneur mancunien de laisser partir deux ailiers droits lors du même mercato.


Vous aimez cet article ? Partagez !