Comment la Royal Air Maroc compte devenir la plus grande compagnie aérienne africaine

La compagnie aérienne Royal Air Maroc ambitionne de quadrupler sa flotte au cours des 15 prochaines années, passant de 50 avions à 200 avant 2037. La RAM ambitionne d'accompagner la stratégie marocaine du développement du secteur du tourisme, selon un contrat-programme signé le mardi 11 juillet entre le gouvernement marocain et la compagnie aérienne publique.

C’est un projet ambitieux qui pourrait faire de la Royal Air Maroc la plus grande compagnie aérienne en Afrique. Déjà très active sur le contient, mais aussi à travers le monde avec un programme de vols vers plusieurs pays en Europe, au Moyen-Orient et en Amérique du Nord, la Royal Air Maroc veut désormais titiller les plus grandes compagnies aériennes au monde. Une ambition qui passera par le renforcement et la modernisation de sa flotte, indice capital dans la grandeur de toute compagnie aérienne.

C’est dans cette optique que la Royal Air Maroc a signé un contrat-programme 2023-2037 avec le gouvernement marocain avec pour objectif d’insuffler une dynamique nouvelle au secteur du transport aérien en tant que pilier stratégique consacrant le positionnement du Maroc en « plateforme logistique mondiale ». Le contrat-programme, signé le mardi 11 juillet à Rabat, « permettra à la RAM de se hisser au rang des grandes compagnies aériennes à l’échelle mondiale et régionale », a affirmé le Chef du gouvernement marocain, l'homme d'affaires Aziz Akhannouch.

Voyage & Immigration Le Top 5 des pays qui refusent le plus de visas Schengen aux Algériens

La flotte de la RAM passera de 50 avions à 200 d'ici 2037

« Il s’agit d’un contrat-programme d’investissement par excellence qui permettra à la compagnie nationale d’augmenter sa flotte de 50 appareils actuellement à 200 appareils en 2037 », explique Aziz Akhannouch dans une déclaration à la presse à l’issue de la cérémonie de signature. « La convention permettra ainsi à la RAM de jouer pleinement son rôle sur le continent africain, mais aussi d’accompagner la stratégie nationale de développement touristique », a-t-il fait savoir.

De son côté, le PDG de la RAM, Hamid Addou, a indiqué le mercredi 12 juillet lors d’une conférence de presse au siège de la compagnie à Casablanca que la compagnie aérienne est en train de préparer un appel d’offres qui sera lancé prochainement pour l’acquisition de nouveaux appareils à travers différents constructeurs. Selon son PDG, la RAM avait lancé, avant la signature du contrat-programme, une consultation pour l’achat de 10 avions, dont 7 actuellement en phase de contractualisation.

En quadruplant sa flotte, la RAM prévoit, selon son PDG, d’augmenter significativement le nombre de ses dessertes à 143 d'ici 2037, contre 99 actuellement. L’Europe sera le principal continent desservi, avec 73 nouvelles lignes, dont Manchester, Munich, Zurich et Naples. La RAM, qu'Air Algérie veut bousculer en Afrique, prévoit aussi de desservir Tripoli, N’Djamena, Abuja, Nairobi, Johannesburg et l’île de Sal (Cap-Vert) d’ici 2027, avant de mettre le cap sur Khartoum, Kigali, Dar Essalam et Addis Abeba à l’horizon 2037, précise encore son PDG.


Vous aimez cet article ? Partagez !