Les métaux rares algériens intéressent les USA

L'Algérie possède d'abondantes ressources naturelles, notamment des hydrocarbures, ainsi que des minéraux précieux recherchés à l'échelle mondiale. Les États-Unis manifestent un intérêt croissant pour ce potentiel encore largement inexploité. L'exploitation de ces ressources sera au cœur des discussions lors de la 17e édition du Forum Algéro-Américain de l'Énergie, qui se tiendra du 7 au 9 novembre 2023 aux États-Unis.

Ce forum verra la participation d’une importante délégation des cadres des compagnies nationales ainsi que des représentants du ministère de l’Énergie et des Mines. C'est ce qu'a affirmé le président du Conseil d’affaires algéro-américain, Smail Chikhoune, sur les ondes de la Radio nationale.

La délégation algérienne sera composée de hauts cadres des compagnies publiques Sonatrach et Sonelgaz, ainsi que de l’agence Alnaft et des filiales. Les Américains, de leur côté, seront représentés par de grandes compagnies à l’exemple de Chevron, d’Exxon Mobil et d’Occidental Petroleum. Les deux parties engageront des discussions sur les énergies conventionnelles et la transition énergétique, des projets d’énergies renouvelables, notamment l’hydrogène vert, a indiqué Chikhoune dans son intervention.

Économie Gaz : Les exportations de l'Algérie vers l'Espagne en hausse

Les métaux rares et l'agriculture intéressent les USA

Les Algériens feront également la promotion du secteur des mines en Algérie. « C’est le moment d’explorer ce secteur, puisque l’Algérie recèle énormément de ressources naturelles, particulièrement dans le domaine minier, et que la partie américaine a toute l’expertise et l’expérience requise dans ce domaine » et avait « déjà manifesté son intérêt à investir dans l’exploration minière », a souligné le président du Conseil d’affaires algéro-américain,

Il faut dire que les Américains montrent un intérêt grandissant pour certains minéraux très recherchés. La partie américaine sera représentée lors de ce forum par des experts qui vont parler de tous types de minéraux recherchés dans le monde. Il s'agit notamment des métaux rares : le zinc, le phosphate et l’or, explique Smail Chikhoune.

En plus de ce secteur très attractif, les Étasuniens sont également intéressés par l'investissement dans le domaine agricole. Chikhoune précise qu’un consortium a été mis en place aux États-Unis avec une douzaine d’experts, chacun dans sa spécialité, pour étudier les opportunités algériennes. Des membres de ce consortium seront en visite prochaine en Algérie en vue de développer un partenariat dans le domaine de l’agriculture.


Vous aimez cet article ? Partagez !