Organisation des CAN 2025 et CAN 2027 : L'Algérie retire officiellement sa candidature

C'est désormais fait. La Fédération algérienne de football n'a pas attendu l'annonce des pays hôtes de la CAN 2025 et de la CAN 2027 pour agir officiellement. Elle a transmis, ce mardi, une correspondance à la Confédération africaine de football pour lui annoncer sa décision de retirer la candidature de l'Algérie pour l'accueil de ces deux tournois.

Ce n'est pas la FAF qui l'annonce, mais la Télévision algérienne ainsi que le célèbre journaliste de beIN SPORTS Hafid Derradji, encore lui, qui précise que c'est sous l'impulsion du nouveau président de l'Instance footballistique nationale Walid Sadi que cette décision a été prise, et ce, juste après la cérémonie de passation de consignes qui a eu lieu ce mardi au siège de la fédération à Dely Brahim.

La CAF aurait déjà pris sa décision de confier la CAN 2025 au Maroc

Personne n'écarte l'idée que le retrait de la candidature de l'Algérie pour l'accueil des deux CAN soit étroitement lié à une décision prise a priori par le comité exécutif de la CAF. Surtout que plusieurs journalistes de divers pays africains ont déjà rendu publics les noms des pays hôtes alors que la décision officielle est censée être prise et annoncée le mercredi 27 septembre.

Sports Le transfert de Mahrez au cœur d'une enquête pénale en France

Selon le journaliste algérien Hafid Derradji, ainsi que d'autres femmes et hommes des médias africains, à l'instar du Ghanéen Nuhu Adams, le comité exécutif de la CAF s'apprête à attribuer l'organisation de la CAN 2025 au Maroc, comme « prévu » avant même son retrait à la Guinée le 30 septembre 2022. Aussi, les membres du comité devraient annoncer le choix du Sénégal pour l'accueil de l'édition de 2027 alors que le binôme Nigeria-Bénin serait choisi pour abriter l'édition de 2029.

Walid Sadi veut assainir le football algérien et la FAF

Mais voilà, le nouveau président de la FAF ne veut pas lier officiellement ce retrait de l'Algérie au travail de coulisses et de lobbying qui sévit au sein de la CAF, mais préfère expliquer sa décision de retrait par sa volonté de prioriser la mission d'assainissement de la situation au niveau de la FAF et du football algérien.

Selon les responsables de la FAF, il s'agirait pour la nouvelle équipe dirigeante de relancer le football national et de travailler avec l'objectif de remporter les titres africains, quels que soient les pays qui accueilleraient les compétitions. C'est le message que veut transmettre le nouveau président de la fédération algérienne le jour même où il a pris officiellement ses fonctions. C'est à partir de là que l'Algérie pourra avoir de l'influence sur les décisions qui sortiront du siège de la CAF au Caire.


Vous aimez cet article ? Partagez !