Gaz : Une entreprise espagnole prend possession des actifs d'une entreprise italienne en Algérie

Gaz - Rien ne va entre l'Algérie et l'Espagne ces derniers mois. Les deux pays traversent une crise diplomatique très sérieuse. Les échanges commerciaux entre Alger et Madrid ont drastiquement chuté suite au gel du traité d'amitié décidé par l'Algérie à la suite du changement de la position de l'Espagne par rapport au dossier du Sahara occidental.

Toutefois, malgré ce froid qui s'est installé entre les deux pays, l'Algérie a regagné sa position de premier fournisseur de gaz à l'Espagne. Mieux encore, la Sonatrach avait annoncé, le 15 juin 2023, avoir procédé à la signature avec ses partenaires Pertamina (Indonésie) et Repsol (Espagne) d'un contrat d'hydrocarbures sur le périmètre contractuel de Menzel Lejmat (Bloc 405a), sous l'égide de la loi N° 19-13 régissant les activités hydrocarbures.

L'entreprise espagnole ne s'est pas arrêtée à ce contrat. Elle a annoncé officiellement avoir pris possession des actifs d’une entreprise italienne. Il s'agit des actifs de Edison RSP SPA, entreprise italienne spécialisée dans la production et la vente d’électricité, de gaz et des huiles brutes. Cette entreprise  avait signé en mai et juin 2022 des accords de vente de sa participation dans le champ de gaz Reggane Nord avec les sociétés Repsol (Espagne) et Wintershall Dea (Allemagne).

Économie Ministre des Finances : L'Algérie deviendra un pays émergent dans 3 ans à cette condition

Gaz en Algérie : 6,75 % supplémentaires pour une entreprise espagnole

Toutefois, cette vente devrait être approuvée par les autorités algériennes. Désormais, c'est fait. L'entreprise italienne Edison RSP SPA a annoncé l'aval de ces autorités sur cette transaction. L'accord est donc devenu officiel et devrait rentrer en vigueur. Plus en détail, le gaz produit par le champ de Reggane Nord est entièrement vendu à Sonatrach suivant un contrat de long terme. L'entreprise italienne détenait 11,25 %  des parts. Elle a vendu à l'entreprise espagnole 6,75 % à Repsol. Les 4,50 % restants ont été vendus à Wintershall Dea. Ces parts sont d'une valeur de 100 millions d’euros.

Cette transaction révèle que malgré la crise profonde que traversent l'Algérie et l'Espagne, les deux pays continuent leurs échanges dans le domaine du gaz. L'Algérie a d'ailleurs continué à honorer ses engagements en ce qui concerne l'approvisionnement en gaz de l'Espagne . Elle est même redevenue le premier fournisseur de ce pays en cette source d'Energie.


Vous aimez cet article ? Partagez !