Avec les journalistes, avec les joueurs : les dérapages de Djamel Belmadi se succèdent

Djamel Belmadi - Equipe d'Algérie - Fennecs

Le sélectionneur national Djamel Belmadi s’est distingué ces derniers temps par une succession de dérapages à l’intérieur et en dehors des terrains de football. Apres s’être accroché verbalement, et à plusieurs reprises avec des journalistes, le patron des Verts s’est distingué par un geste de colère envers l’un de ses joueurs, lors du match amical qui a opposé, lundi soir, l’Algérie à l’Égypte. Un geste de trop qui a fait le buzz dans les médias et sur les réseaux sociaux algériens.

C’est un fait indéniable. Jamais dans l’histoire football algérien, un sélectionneur national n’est estimé par le public algérien comme l’est l’actuel patron de la barre technique des Verts, Djamel Belmadi. Ce dernier qui a pris les rênes de l’équipe d’Algérie en août 2018, a réussi à conquérir les cœurs des supporters au point de faire de lui une légende vivante du football algérien.

En remportant le trophée de la CAN-2019 en Egypte, près de 30 années après le premier sacre en 1990, le sélectionneur national a permis enfin à l’Algérie de retrouver sa place privilégiée dans le football africain. Une consécration qui a valu à Djamel Belmadi, un statut de la personnalité sportive la plus aimée chez la majorité des Algériens.

Les fans des Verts sont allés jusqu’à le qualifier de « ministre du bonheur » au vu de la grande joie qu’il leur avait procurée après le fameux sacre en terre égyptienne. Les journalistes algériens souvent critiques avec les entraîneurs nationaux, comme cela se fait à travers le monde, se sont également rangés derrière Djamel Belmadi. Rares sont en effet les voix discordantes qui critiquent les choix tactiques ou la méthode de travail du coach national. L’enchaînement des bons résultats avec une longue série d’invincibilité a fait que Djamel Belmadi se retrouve intouchable.

Djamel Belmadi de plus en plus irritant avec des journalistes

Mais la lune de miel entre Djamel Belmadi et les journalistes a pris subitement fin, au début de l’année 2022. Le fiasco des Verts à la CAN-2022 au Cameroun suivi trois mois plus tard par l’élimination à la Coupe du monde 2022 au Qatar, ont créé une fissure entre le coach national et une partie des journalistes et consultants sportifs. Les conférences de presse de Belmadi qui étaient auparavant marquée par une cordialité exemplaire avec les journalistes sont devenues par la suite des rendez-vous de tous les excès.

Djamel Belmadi qui s’est vu accorder par la FAF un prolongement de contrat jusqu’en 2026, n’est plus l’homme qui fait l’unanimité dans les médias algériens. Plusieurs voix se sont élevées pour dénoncer son maintien à la tête des Verts, alors que d’autres ont continué à le soutenir en prônant la stabilité. Djamel Belmadi qui se sentait de plus en plus lâché par une partie des journalistes et des consultants, ne se fait plus prier pour afficher ses états d’âme à la face des Algériens.

En effet, à chacune de ses conférences de presse, Djamel Belmadi se montre souvent en colère contre certains journalistes et il n’hésite pas à le montrer. Se sentant visé par certaines questions, Djamel Belmadi n’hésite pas à répondre parfois à leurs auteurs de manière virulente. L’atmosphère entre Djamel Belmadi et les journalistes devient de plus en plus tendue, au point où le coach des Verts voit dans chaque question posée par les professionnels des médias une attaque contre sa personne.

Djamel Belmadi s’accroche avec un de ses joueurs en plein match

Réputé pour son caractère impulsif du temps où il était joueur, le coach Djamel Belmadi est connu surtout pour sa nervosité sur le bord du terrain quand ça ne marche pas trop fort pour son équipe. Un caractère qui le pousse parfois à commettre plusieurs dérapages comme cela a été le cas envers un joueur de la sélection tunisienne lors du match amical Algérie-Tunisie, disputé en juin 2023 à Annaba.

Ne voulant pas se débarrasser de sa fâcheuse habitude, Djamel Belmadi récidive en s’accrochant cette fois avec un de ses joueurs. Cela s’est passé, lundi 16 octobre, lors du match amical face à l’Égypte, disputé aux Emirats Arabes unis. Apparemment non satisfait du rendement de son attaquant Saïd Benrahma, le coach des Verts a décidé de le remplacer. Mais au moment du changement, Djamel Belmadi a agrippé son attaquant par le maillot comme s’il voulait en découdre avec lui.

Un geste unanimement condamné sur les réseaux sociaux et que Djamel Belmadi a tenté de minimiser. « Ce qui s’est passé avec Benrahma, ce sont des choses qui arrivent, des choses de vestiaire. Il est sorti et il n’était pas content, je n’étais pas content, c’est tout ! », a t-il répondu en conférence de presse d'après match.

Retour en haut
Share via
Copy link