Equipe d'Algérie : Les 3 joueurs binationaux que la FAF cible en priorité

Après quelques mois d'instabilité qui a suivi la démission de Djahid Zefizef, la Fédération algérienne de football (FAF) retrouve ses forces et se retrouve sur plusieurs fronts à la fois, notamment depuis l'élection de Walid Sadi à la tête de l'Instance, un certain 21 septembre 2023. Ce dernier veut tout faire et très vite, sachant que son mandat à la tête de la FAF ne dure que 18 mois.

C'est dans cette optique que l'équipe dirigée par le nouveau président de l'Instance footballistique nationale ont lancé récemment une offensive en direction de certains joueurs binationaux, et ce, avec l'objectif de les convaincre à rejoindre l'équipe d'Algérie dans des délais raisonnables. Bien entendu, il n'est pas vraiment question pour la FAF d'avoir de nouveaux joueurs pour la CAN 2023 puisque la procédure de changement de la nationalité sportive et l'intégration dans l'équipe prennent quand-même du temps.

La FAF insiste sur le Lyonnais Rayan Cherki

En fait, l'Instance présidée par Walid Sadi cible particulièrement trois joueurs binationaux que l'on peut considérer comme des cracks, s'ils arrivent à progresser au sein de leurs clubs respectifs. C'est le cas de Rayan Cherki, milieu offensif de l'Olympique lyonnais, qui traverse une mauvaise passe en Ligue 1 française. Âgé de 20 ans, le Franco-Algérien a de l'avenir mais il a peut-être besoin de changer d'air, celui de Lyon devenant de plus en plus étouffant pour lui.

Sports CAN 2027 : La CAF fait les yeux doux à l'Algérie

En fait, Rayan Cherki n'a pas encore communiqué sur ses intentions internationale, mais des indiscrétions font savoir qu'il aimerait poursuivre son aventure avec l'équipe de France Espoirs, au moins jusqu'aux Jeux olympiques, Paris 2024. Il est fort possible que ce soit une demande de la Fédération française de football qui lui ferait pression dans ce sens. Mais en tout cas, la FAF ne compte pas lâcher prise parce que le trio Cherki-Aouar-Gouiri pourrait être une bénédiction pour l'équipe d'Algérie.

Yacine Adli entame le changement de sa nationalité sportive

C'est le cas aussi d'un certain Yacine Adli qui profite de certaines absences en club pour se faire une place. En effet, le milieu de terrain de l'AC Milan, longtemps écarté, retrouve la pelouse, grâce à l'absence de l'Algérien Ismaël Bennacer mais aussi d'autres joueurs de son compartiment. Et c'est cette mise à l'écart qui l'a empêché de rejoindre les Fennecs puisque l'on dit Yacine Adli avait discuté avec Djamel Belmadi et lui a exprimé sa volonté de porter le maillot de l'Algérie.

D'ailleurs, le sélectionneur national a évoqué son cas lors du dernier rassemblement des Verts. Interrogé en conférence de presse sur l'éventualité de l'arrivée du milieu milanais de 23 ans, Belmadi a estimé que la FAF et lui avait fait le nécessaire et qu'il ne restait que le joueur pour annoncer la couleur. Moins de deux semaines plus tard, l'on annonce que le jeune Adli a entamé la démarche de changement de sa nationalité sportive, suite aux propos du sélectionneur national. Et la FAF veut profiter du retour du joueur sur le terrain pour le faire signer.

Michael Olise devient une priorité pour la FAF

Enfin, personne n'a osé parier sur l'ailier droit de Crystal Palace, en Premier League, Michael Olise, qui peut aussi jouer comme milieu offensif. Pourtant, les dernières nouvelles le donnent intéressé par une aventure avec l'équipe d'Algérie. Et les dirigeants de la Fédération algérienne comptent bien profiter de cela pour lancer leur offensive sur ce joueur de 22 ans, et en faire leur priorité, mais ils devraient prendre en considération le fait que la Fédération nigériane le convoite aussi puisqu'Olise est de père nigérian et de mère algérienne.

Sports Rencontre cruciale entre Mahrez et Petkovic sur fond de tensions


Vous aimez cet article ? Partagez !