Coupe du monde 2030 : Lekjaa se prononce sur la répartition des matchs entre le Maroc, l’Espagne et le Portugal

Le Maroc a été choisi par la FIFA pour l’organisation de la Coupe du monde 2030 en compagnie de l’Espagne et du Portugal. À cet effet, la déclaration d’intention, s'inscrivant dans le cadre de la candidature conjointe Maroc-Espagne-Portugal, a été signée, samedi dernier à Salé (Maroc), entre la Fédération Royale Marocaine de Football (FRMF) et ses homologues portugaise et portugaise.

C’est l’événement sportif majeur qui attend le Maroc dans quelques années. En se voyant attribuer l’organisation de la Coupe du monde 2030 en compagnie de l’Espagne et du Portugal, le royaume chérifien entre désormais dans le cercle restreint des pays qui auront l’honneur d’abriter le tournoi footballistique majeur dans le monde. Selon les spécialistes, le Maroc devra investir beaucoup d’argent afin de se mettre au diapason de l’événement.

Alors que la Coupe du monde 2030 aura lieu dans un peu mois de sept ans, les présidents des fédérations de football du Maroc, du Portugal et de l’Espagne se sont réunis, samedi 28 octobre, pour « signer une lettre confirmant leur intérêt pour la candidature à la Coupe du Monde de la FIFA 2030 » et pour « partager leur vision du tournoi avec le monde », lit-on dans le communiqué conjoint publié à l’issue de cette réunion, tenue au Complexe Mohammed VI de football à Salé.

Sports CAN 2027 : La CAF fait les yeux doux à l'Algérie

Selon la même source, Fouzi Lekjaa, président de la Fédération Royale Marocaine de Football (FRMF), Fernando Gomes, président de la Fédération portugaise de football (FPF) et Pedro Rocha, président de la Fédération royale espagnole de football (RFEF), ont « partagé leur vision d’un tournoi qui renforce l’héritage de la Coupe du Monde de la FIFA, développe le football et qui a un impact dans le monde entier ».

Fouzi Lekjaa donne des précisions sur l’organisation de la Coupe du monde 2030

S’agissant des stades des trois pays qui seront inclus dans la candidature finale, « les trois présidents ont convenu qu’il était prématuré à ce stade de prendre des décisions à ce sujet, car les études et le travail d’évaluation des équipes techniques sont en cours », selon le même communiqué. « La prochaine étape de la procédure de candidature pour la Coupe du monde 2030 consistera pour les trois fédérations à soumettre les accords de candidature à la FIFA à la fin du mois de novembre 2023 », ajoute la même source.

S’exprimant sur la répartition des matchs entre les trois pays, Fouzi Lekjaa, président de la FRMF, a indiqué que « l’essentiel pour ce dossier commun est qu’il s’agit d’un seul espace qui dispose des stades nécessaires pour abriter les matches du Mondial ». Le patron du football marocain qui n’a pas caché le souhait de voir son pays abriter le finale de la Coupe du monde 2030, a évoqué  à cette occasion le projet du grand stade de Casablanca, dont les travaux seront lancés, selon lui, en fin d’année et dureront deux ans.


Vous aimez cet article ? Partagez !