L'Algérie fait payer le gaz 3 fois plus cher à l'Espagne

Les relations entre l'Algérie et l'Espagne se sont dégradées depuis le changement de position du gouvernement espagnol sur le dossier du Sahara occidental. Depuis ce changement, l'Algérie a gelé le traité d'amitié liant les deux pays. Les échanges commerciaux entre l'Algérie et l'Espagne ont également été impactés. Plusieurs entreprises espagnoles qui commercent avec l'Algérie ont tiré la sonnette d'alarme sur leur situation depuis le début de cette crise.

Toutefois, le secteur du gaz n'a pas été impacté question approvisionnement. L'Algérie a repris la première place parmi les pays fournisseurs de l'Espagne. Ce gaz livré à l'Espagne coûte cependant plus cher. En effet, le prix a été renégocié entre la Sonatrach et le groupe énergétique espagnol Naturgy. En octobre 2022, un nouveau contrat a été signé entre les deux entreprises. Ce contrat intervient après plusieurs mois de négociations dans un contexte marqué par une crise diplomatique sans précédent entre les deux pays. Les deux parties sont finalement arrivées à un accord concernant la révision des prix du gaz livré par l'Algérie à l'Espagne.

Les prix du gaz algérien sont donc plus élevés. Selon le journal espagnol Canalsur.es, l'Espagne le paie à un prix trois fois plus élevé que celui payé en 2021. Ainsi, les importations en provenance d’Algérie, via le gazoduc Medgaz, ont actuellement un coût de 650 euros la tonne, soit le même prix qu’en 2022, mais presque 3 fois plus cher qu’en 2021. Une hausse de prix qui a représenté une augmentation substantielle de la facture qui a dépassé les 3 milliards d’euros en 2022, alors qu'elle était de  1.174 milliards en 2021.

Économie Ministre des Finances : L'Algérie deviendra un pays émergent dans 3 ans à cette condition

Le gaz est plus cher aussi en raison de la guerre en Ukraine

Il faut dire que les prix du gaz ont augmenté en raison de la guerre en Ukraine, mais aussi de la dégradation des relations algéro-espagnoles. Depuis le changement de position de l'Espagne sur le dossier du Sahara Occidental, l'Algérie a gelé le traité d'amitié liant les deux pays et a également décidé de réviser ses prix à destination de l'Espagne. Certes, l'Espagne est toujours approvisionnée malgré la crise, mais elle le paie désormais beaucoup plus cher qu'avant cette crise.


Vous aimez cet article ? Partagez !