Banque d'Algérie : l'argent qui circule dans l'informel a augmenté de 10 % en 2022

Banque d'Algérie

En Algérie, le secteur de l'informel représente une bonne partie de l'économie. Selon la Banque d'Algérie, dans le secteur financier, l'argent circule beaucoup hors du secteur bancaire. La masse monétaire qui circule au noir représente des sommes colossales. Elle prive l'économie nationale d'un apport très important. 

Le rapport annuel de la Banque d'Algérie souligne que « l'activité économique en Algérie a enregistré une croissance appréciable après une forte récession de 5,1 % en 2020 suite au choc pandémique, et un rebond à 3,4 % en 2021 pour s'établir à 3,2 % en 2022 ». En ce qui concerne l'inflation, ce rapport indique que "l'évolution des prix montre qu'au niveau national, l'inflation en moyenne annuelle a atteint 9,70 %" en 2022.

C'est dans ce contexte inflationniste que la Banque d'Algérie a mis en œuvre une politique qui s'est traduite par "des actions de normalisation graduelle, notamment via la levée des mesures exceptionnelles d'allégement prudentielles adoptées en mars 2020. Toutefois, la Banque d'Algérie a poursuivi son action de soutien au financement de l'économie en maintenant le taux de réserves obligatoires à 2 %, et le taux d'intérêt directeur applicable aux opérations principales de refinancement à 3 % en 2022"

Le rapport révèle également qu'« après avoir enregistré une très forte hausse de l'ordre de 110,64 % en 2021, le niveau de la liquidité bancaire a également augmenté en 2022, mais de manière moins importante, où il a atteint 1966,41 milliards de dinars contre 1 331,95 milliards de dinars en 2021, soit une hausse de 47,63 %. La masse monétaire au sens M21 a enregistré une croissance de 14,34 % en 2022, tirée principalement par la hausse de l'agrégat M12 qui a augmenté de 12,91 % en 2022 contre un taux de croissance de 14,19 % en 2021 ».

  1. M2 correspond à une composante de la masse monétaire. Elle regroupe la catégorie M1  ainsi que les comptes épargne, les comptes de dépôt du marché monétaire, les fonds communs de placement de détail et les dépôts à terme.
  2. M1 contient l'argent en circulation en dehors du système bancaire privé et les comptes courants

Augmentation de l'argent qui circule au noir, selon la Banque d'Algérie

Le circuit informel en Algérie représente toujours une partie très importante dans la circulation des liquidités. « La circulation fiduciaire hors banque a connu une hausse, légèrement plus importante que celle enregistrée l'année précédente, avec un taux de croissance de 10,14 % en 2022 contre un taux de 9,35 % en 2021 », constate la Banque d'Algérie qui affirme dans son rapport que cet argent qui circule au noir « représente un taux de 32 % contre un taux de 33 % en 2021 ». La Banque d'Algérie souligne également qu'en « termes de solidité financière, la quasi-majorité des indicateurs demeure confortable en conséquence des politiques publiques déployées pour soutenir la relance économique post-pandémique ».

Retour en haut
Share via
Copy link