Ces 5 binationaux que l'équipe d'Algérie doit attirer

Equipe d'Algérie de football - CAN 2023

La FAF prépare activement la participation de l'équipe d'Algérie à la CAN 2023 dont la phase finale aura lieu du 13 janvier au 11 février 2024 dans différentes villes de Côte d'Ivoire. Ces préparatifs se font en concertation étroite avec le sélectionneur national Djamel Belmadi qui s'affaire aussi à peaufiner sa liste de joueurs appelés à prendre part à ce tournoi continental.

Mais la FAF n'a pas que cela à faire. Ses différents départements ont chacun des missions précises, notamment dans les contacts avec les joueurs binationaux évoluant dans différents championnats européens. Objectif : les convaincre de changer de nationalité sportive et de porter le maillot de l'équipe nationale d'Algérie. C'est ce qu'il s'est passé avant avec les actuels internationaux et cela n'a pas marché à chaque tentative, comme pour Nabil Fekir et même Houssem Aouar dans une première étape.

L'Algérie à la recherche de nouveaux talents en vue de la CAN 2025 et le mondial 2026

Et justement, en prévision des échéances qui vont suivre la CAN ivoirienne, la Fédération algérienne doit agir dans le sens d'un renforcement de l'effectif des Fennecs. C'est que la FAF et Djamel Belmadi vont entamer, dès la fin de la CAN 2023, la préparation des éliminatoires de la Coupe du monde 2026 et des qualifications de la CAN dont la phase finale est prévue au Maroc.

Que faire alors ? L'Algérie doit s'occuper sérieusement de certains joueurs binationaux, notamment 5 d'entre eux qui sont jeunes, paraissent performants avec une grande marge de progression. Ce sont deux milieux de terrain, deux milieux offensifs ainsi qu'un ailier droit. Si trois d'entre eux sont déjà dans le viseur de la Fédération algérienne, avec notamment des premiers contacts, les collaborateurs de Walid Sadi ne devraient pas perdre de vue les deux autres qui sont en train de montrer de belles choses, même s'ils restent loin des feux de la rampe.

Pour l'équipe d'Algérie, la balle est dans le camp de Yacine Adli et de Rayan Cherki

Nous savons déjà l'intérêt des Algériens, dirigeants et supporters, pour le jeune Milanais Yacine Adli. Les contacts avec ce milieu de terrain de 23 ans ont déjà eu lieu et les choses ont été dites, comme l'a affirmé Djamel Belmadi à deux reprises lors des conférences de presse. Visiblement, Yacine Adli, longtemps mis à l'écart par le coach Stefano Pioli, penche plutôt pour l'équipe d'Algérie, mais s'est abstenu de le faire en raison de son manque de temps de jeu. Désormais, la FAF et le sélectionneur national n'attendent qu'un signe de lui pour le faire signer.

Les Algériens ont également fait savoir leur intérêt au milieu offensif de l'Olympique lyonnais, le Franco-Algérien Rayan Cherki. L'on parle de son envie de porter le maillot de l'équipe d'Algérie mais il voudrait plutôt temporiser un peu dans le but de participer aux Jeux olympiques Paris 2024, et ce, avec l'équipe de France Espoirs. Tout cela relève de supputations et cela n'a été confirmé nulle part, ni du côté algérien, ni du côté du joueur de 20 ans, mais ce qui est sûr dans son cas, c'est que la balle est aussi dans son camp, la FAF ayant fait l'essentiel avec lui.

Des contacts en perspective entre l'équipe d'Algérie et Michael Olise

Parmi les 5 binationaux que la FAF devrait attirer, il y a également l'ailier droit de Crystal Palace, Michael Olise, qui est éligible à 4 nationalités sportives, algérienne, nigériane, anglaise et française. Récemment, une information a circulé, grâce à des proches à lui, sur sa volonté de jouer pour l'équipe d'Algérie. Une information suivie très vite par l'idée que le président de la FAF va rencontrer le joueur en février 2024, et ce, dans le but de l'inviter à porter le maillot des Verts et lui expliquer le projet sportif défendu par Djamel Belmadi.

Le Monégasque Maghnes Akliouche dans le viseur de la FAF

Donc pour les trois joueurs binationaux cités plus haut, les contacts ont eu lieu ou devraient être entrepris. Il reste deux joueurs intéressants que l'Instance présidée par Walid Sadi pourrait contacter après la CAN 2023. Le premier bouclera ses 22 ans en février 2024 alors que le second vient de boucler ses 17 ans. Le premier joue en Ligue 1 française et le second joue dans l'un des clubs les plus performants d'Irlande, même s'il n'est pas très connu dans le monde.

En fait, il s'agit du Franco-Algérien de l'AS Monaco Maghnes Akliouche qui fait parler de lui depuis le début de la saison en Ligue 1 Uber Eats. Il n'y a rien qui dit que la FAF ou l'équipe d'Algérie ont contacté ce milieu offensif de 22 ans, mais selon nos confrères de Foot Algérie, Maghnes Akliouche est tenté par rejoindre les Fennecs.

Une pépite en vue dans le championnat irlandais pour l'équipe d'Algérie

À 17 ans, Najemedine (ou Naj) Razi joue pour le club irlandais de Shamrock Rovers, leader du championnat irlandais depuis quatre saisons. Il est international dans les catégories jeunes de l'équipe nationale d'Irlande et beaucoup considèrent que le Franco-Algérien, Naj Razi, devrait intéresser les détecteurs de talents de la FAF, qui seraient très inspirés de prendre contact avec le joueur et son père pour un éventuel changement de nationalité sportive, afin de rejoindre l'équipe d'Algérie.

Retour en haut
Share via
Copy link