La Grèce va régulariser les travailleurs sans-papiers

Sans-papiers

La Grèce a décidé de régulariser les travailleurs sans-papiers se trouvant sur son territoire. A cet effet, le gouvernement grec a lancé un permis de séjour pour les travailleurs sans-papiers, afin de faire face à la pénurie de main-d’œuvre dans plusieurs secteurs d’activité. Ce titre de séjour, mis en place par le ministère grec du Travail, de l’immigration et de l’asile, est toutefois soumis à certaines conditions.    

Face à la crise de la main d’œuvre qui frappe de plein fouet leurs économies, plusieurs pays européens se sont lancés à la quête d’embauche de travailleurs étrangers. D’autres pays se sont lancés dans la régularisation des travailleurs sans-papiers dans les métiers dits en tension. C’est le cas de la Grèce, un pays membre de l’Union européenne (UE), qui a décidé de franchir le pas en créant un permis de séjour destiné aux migrants sans-papiers installés sur son territoire.

En effet, le ministère grec du Travail, de l’immigration et de l’asile a mis sur pied, jeudi 14 décembre, un nouveau permis de séjour destiné aux travailleurs sans-papiers. Encadré par l’amendement n° 56/7 du 14.12.2023, ce nouveau titre de séjour est destiné uniquement aux travailleurs étrangers sans-papiers, rapporte le site Info Migrants. Il s'adresse aux migrants résidant en Grèce depuis au moins trois ans, et qui peuvent présenter une promesse d'embauche.

Grèce : comment bénéficier d’un titre de séjour en tant que travailleur sans-papiers ?

Pour bénéficier de ce titre de séjour spécifique, le candidat doit disposer d’une offre d’emploi rédigée par un employeur grec, et avoir résidé en Grèce depuis 3 ans - et non plus 7 ans comme l’exigeait l’ancienne législation. Il faudra surtout savoir que cette disposition concerne les migrants arrivés en Grèce avant le 30 novembre 2023, et donc ne s'applique pas aux personnes débarquées dans le pays après cette date, selon le ministère grec.

« Le permis de séjour sera accordé uniquement à ceux qui ont une offre d'emploi et sera révoqué lorsque cet emploi est interrompu pour quelque raison que ce soit », souligne un communiqué du ministère. En revanche, ce permis de séjour « ne donne pas droit au regroupement familial, ni à la résidence permanente, ni à la naturalisation, comme cela peut être le cas en Allemagne », rappelle-t-il.

Les candidats pourront demander le nouveau permis de séjour en ligne, jusqu'à fin 2024. Valable 3 ans, ce nouveau titre de séjour ne sera accordé qu’une seule fois, selon le ministère. Le titulaire peut néanmoins, à l’expiration de son permis de travail, demander un autre type de titre de séjour s'il en remplit les conditions requises. Il devra notamment prouver qu’il est « en bonne santé » et « présenter des documents qui décrivent sa situation fiscale », selon la même source.

Retour en haut
Share via
Copy link