Valeur marchande des joueurs : Les tops et les flops chez les Algériens

Equipe d'Algérie - CAN 2023 - Valeur marchande

La valeur marchande des joueurs de football du monde entier a été actualisée ce mois de décembre 2023. Les sites spécialisés s'arrangent toujours pour mettre leurs données à jour en fin d'année, comme c'est le cas pour Transfermarkt, le site spécialisé dans la valeur marchande, les transferts et les statistiques en matière de football, devenu une référence mondiale en la matière.

Ce mois de décembre, même les joueurs algériens, notamment les internationaux, ont connu une mise à jour de leurs données sur le site allemand Transfermarkt. Du moins la plupart d'entre eux. Et comme il fallait s'y attendre, il y a ceux qui ont connu des flops et ceux qui ont enregistré des tops. En d'autres termes, les joueurs internationaux algériens ont connu soit une baisse, soit une hausse dans leur valeur marchande, chacun selon son évolution au sein de son club ou après un transfert.

Mais il faut dire que pour les joueurs de l'équipe d'Algérie, la valeur marchande a plus baissé qu'augmenté. En effet, un petit tour sur Transfermarkt montre clairement que les joueurs algériens ont vu leur valeur marchande majoritairement baisser à l'occasion des mises à jour du mois de décembre. En fait, ils ne sont que 9 joueurs dont la valeur marchande a augmenté en ce mois de décembre, selon les données récoltés sur le site en question, tous les autres ayant chuté, exception faite pour Badredine Bouanani et Houssem Aouar dont la valeur n'a pas changé entre juin et décembre 2023.

Mohamed Amoura, le seul top parmi les flops de l'attaque

C'est le cas de Mohamed Amoura qui brille de mille feux depuis qu'il a rejoint l'Union Saint-Gilloise en Belgique dont la valeur marchande a quintuplé entre juin et décembre. En effet, l'ex-joueur de Lugano en Suisse valait 2 millions d'euros en juin avant de passer à 4,5 millions d'euros en octobre. Mais son explosion en Jupiler Pro League a conduit Transfermarkt à revoir sa valeur marchande lors de sa mise à jour de décembre pour l'augmenter à 10 millions d'euros.

Il faut savoir que le tonitruant attaquant est le seul Fennec du compartiment offensif à connaître une hausse de la valeur marchande, les autres ayant connu un chute parfois vertigineuse. C'est ainsi que le Rennais, Amine Gouiri est passé de 35 millions d'euros en juin à 28 millions d'euros en décembre, en sachant qu'il valait 50 millions d'euros en mars 2022. C'est le cas aussi de Riyad Mahrez dont la valeur marchande est passée de 20 millions d'euros en juin à 16 millions d'euros en décembre, cette chute coïncidant avec le transfert du capitaine des Fennecs de Manchester City vers Al Ahli de Djeddah.

Parmi les autres attaquants de l'équipe d'Algérie, l'on trouve aussi Islam Slimani qui a vu sa valeur marchande passer de 1,5 à 1,3 million d'euros, sachant qu'en 2017, Super Slim valait 25 millions d'euros alors qu'il évoluait à Leicester City. Saïd Benrahma a également reculé, passant de 25 à 22 millions, ainsi que Baghdad Bounedjah qui vaut 3,5 au lieu de 4 millions d'euros et Adam Ounas qui vaut 5 au lieu de 7 millions d'euros.

Une valeur marchande mi-figue mi raisin dans le milieu de terrain des Fennecs

Dans le milieu de terrain des Verts, l'évolution de la valeur marchande des joueurs est partagée presqu'équitablement entre les joueurs, cinq ayant reculé et cinq autres ayant augmenté leur valeur. C'est le cas de Ramiz Zerrouki dont la valeur marchande est passée de 8 à 10 millions d'euros, suite à son transfert de Twente vers Feyenoord Rotterdam, dans le championnat des Pays-Bas. Dans ce compartiment cependant, c'est Fares Chaïbi qui a connu la meilleure progression puisque sa valeur marchande à grimpé jusqu'à 15 millions d'euros, alors qu'elle était de 10 millions d'euros, et ce, après avoir quitté le Toulouse FC vers l'Eintracht Francfort.

Toujours dans le milieu, il y a trois autres joueurs qui progressé en termes de valeur marchande. Il faut citer le Lillois, Nabil Bentaleb qui revient de loin après ses déboires avec Schalkes 04. Il vaut désormais 8 millions d'euros alors qu'il ne valait que 7 millions d'euros en juin, sachant que sa valeur marchande était de 20 millions d'euros en décembre 2018. Il y a aussi Himad Abdelli qui est passé de 2,5 à 3,5 millions d'euros et Hicham Boudaoui qui vaut 9 millions d'euros, gagnant un million depuis juin 2023.

Pour ce qui est des flops du milieu de terrain, Ismaël Bennacer de l'AC Milan a reculé un peu suite à sa longue absence pour blessure, passant de 40 à 35 millions d'euros,  au même titre qu'Adem Zorgane qui passe de 6 à 5 millions d'euros en 6 mois et Abdelkahar Kadri qui recule de 3,3 à 3 millions d'euros.

Aït Nouri et Guitoun, seuls tops de la défense algérienne

En défense, seuls deux internationaux algériens ont progressé en matière de valeur marchande, en l'occurrence le latéral gauche des Wolverhampton Wanderers, Rayan Aït Nouri et le latéral droit du FC Metz, Kevin Guitoun (Van Den Kerkhof). En effet, Aït Nouri a cessé d'être marginalisé par son coach en club et a montré des prestations convaincantes qui lui ont valu la place de titulaire indiscutable chez les Wolves. Il est passé de 22 à 28 millions d'euros, en passant par 25 millions en octobre. Pour ce qui de Kevin Guitoun, son passage en Ligue 1 quand il a quitté le SC Bastia pour le FC Metz lui permis d'augmenter sa valeur marchande de 2 à 3 millions d'euros.

Pour les autres défenseurs des Verts, ce sont tous des flops, à commencer par le plus importants d'entre eux, en l'occurrence Ramy Bensebaïni dont le transfert vers le Borussia Dortmund n'a pas été très chanceux. Sa valeur marchande a dégringolé en six mois, passant de 20 à 12 millions d'euros, sachant qu'il valait 22 millions d'euros quand il jouait pour le Borussia Mönchengladbach. Le désormais ex-latéral gauche de l'OGC Nice Youcef Atal a également reculé en valeur marchande, passant de 7 à 6 millions d'euros. C'est le cas aussi de Aïssa Mandi qui est passé de 3 à 2 millions d'euros et Ahmed Touba qui vaut 2 millions d'euros, au lieu de 3,3 millions en juin 2023.

Mandrea et Benbot dans le top, Zeghba dans le flop

Enfin, la valeur marchande n'est pas très élevée chez les gardiens de buts de l'équipe d'Algérie. On y recense tout de même deux tops et un flop. Il y a bien entendu le portier du SM Caen, Anthony Mandrea qui a réussi à s'assurer le statut de gardien numéro 1 des Fennecs, dont la valeur marchande a augmenté, peut-être parce qu'il est devenu joueur international avec l'Algérie. Sa valeur marchande est passée de 1,5 à 2 millions d'euros. De son côté, Oussama Benbot a vu sa valeur marchande augmenter légèrement, passant de 450'000 euros à 600'000 euros de juin à décembre 2023. Ce n'est pas le cas de Moustapha Zeghba dont la valeur a baissé, atteignant 550'000 euros alors qu'elle était de 600'000 euros en juin.

Valeur marchande des joueurs algériens : 4 joueurs hors catégories

Et pour conclure ce topo des tops et des flops dans la valeur marchande des joueurs internationaux algériens, il reste ceux dont la valeur n'a ni augmenté, ni baissé. On peut les mettre dans deux catégories. La première catégorie est celle des joueurs dont la valeur marchande n'a pas évolué, comme c'est le cas du milieu de l'AS Roma, Houssem Aouar, qui vaut 13 millions d'euros depuis le mois de juin et cela n'a pas changé en décembre. Il importe de rappeler que le Fennec valait en mars 2020 la bagatelle de 55 millions d'euros et ses déboires à l'Olympique lyonnais lui ont valu cette dégringolade dans sa valeur marchande. C'est le cas aussi di Niçois Badredine Bouanani qui a maintenu sa valeur marchande estimée à 6 millions d'euros.

La seconde catégorie compte deux anciens joueurs qui n'entrent plus dans les statistiques de Transfermarkt, en raison d'une évolution particulière dans la carrière. C'est le cas du gardien de buts du CR Belouizdad, Raïs M'Bolhi, qui n'est plus pris en considération par le site allemand depuis le mois d'octobre 2022, principalement parce qu'il est resté sans club pendant une longue période avant d'atterrir dans le club algérois. C'est le cas aussi de Youcef Belaïli que Transfermarkt a cessé de comptabiliser depuis juin 2023. A ce moment-là, il valait 1,5 million d'euros et était censé jouer pour l'AC Ajaccio qu'il a quitté précipitamment en avril. Ce qui lui a valu de grosses difficultés de trouver un nouveau club en Europe et dans les pays du Golfe, l'amenant à revenir au championnat algérien et signer au MC Alger.

Tableau : Valeur marchande des internationaux algériens (décembre 2023)

Joueur Club Actuel Valeur en déc. 2023 Changement
Mohamed Amoura Union Saint-Gilloise 10 000 000 € +8 M€
Rayan Aït Nouri Wolverhampton Wanderers 28 000 000 € +6 M€
Fares Chaïbi Eintracht Francfort 15 000 000 € +5 M€
Ramiz Zerrouki Feyenoord Rotterdam 10 000 000 € +2 M€
Himad Abdelli Angers SCO 3 500 000 € +1 M€
Hicham Boudaoui OGC Nice 9 000 000 € +1 M€
Nabil Bentaleb Lille OSC 8 000 000 € +1 M€
Kevin Guitoun FC Metz 3 000 000 € +1 M€
Anthony Mandrea SM Caen 2 000 000 € +1 M€
Oussama Benbot USM Alger 600 000 € +150 k€
Houssem Aouar AS Roma 13 000 000 € /
Badredine Bouanani OGC Nice 6 000 000 € /
Moustapha Zeghba Damac FC 550 000 € -50 k€
Islam Slimani Coritiba FC 1 300 000 € -200 k€
Abdelkahar Kadri KV Courtrai 3 000 000 € -300 k€
Baghdad Bounedjah Al-Sadd SC 3 500 000 € -1 M€
Youcef Atal OGC Nice 6 000 000 € -1 M€
Adem Zorgane Charleroi SC 5 000 000 € -1 M€
Aïssa Mandi Villarreal CF 2 000 000 € -1 M€
Ahmed Touba U Lecce 2 000 000 € -1 M€
Adam Ounas LOSC Lille 5 000 000 € -2 M€
Saïd Benrahma West Ham UFC 22 000 000 € -3 M€
Riyad Mahrez Al Ahli Djeddah 16 000 000 € -4 M€
Ismaël Bennacer AC Milan 35 000 000 € -5 M€
Amine Gouiri Stade Rennais 28 000 000 € -7 M€
Ramy Bensebaïni Borussia Dortmund 12 000 000 € -8 M€
Retour en haut
Share via
Copy link