Transavia décide de faire payer le bagage cabine. Elle était la dernière low cost à l'offrir gratuitement

La compagnie aérienne française Transavia, qui fait partie des rares low cost au monde à permettre à ses passagers d'embarquer un bagage cabine gratuit, a décidé de mettre fin à cet avantage. Désormais, les bagages en cabine seront payants, annonce la même compagnie.

C’est une décision qui va certainement décevoir les nombreux voyageurs de Transavia. Cette compagnie aérienne qui assure plusieurs liaisons entre la France et l’Algérie a annoncé que le bagage en cabine allait devenir payant sur ses vols. L’annonce a été faite par le PDG de la compagnie le mercredi 10 janvier à l’occasion de la réception d’un nouvel appareil de marque Airbus A320neo. Une décision qui va à l'encontre de la dernière résolution du Parlement européen reconnaissant le droit de tous les passagers de l'UE de voyager avec un bagage à main en cabine sans frais supplémentaires.

« Nous allons rendre payant le fait d’avoir un bagage cabine à bord alors que nous étions la seule low cost à offrir ce service gratuitement », a annoncé Olivier Mazzucchelli, le PDG de Transavia France dans les colonnes du journal français Le Figaro. Ainsi, le transport d'un bagage en cabine va devenir payant chez Transavia, alors que ce service était gratuit jusqu'à présent.

En effet, jusque-là, les passagers de Transavia pouvaient transporter un bagage en cabine gratuitement à condition que ce dernier respecte les règles en vigueur de la compagnie. « Votre accessoire (max 40 x 30 x 20 cm) est toujours autorisé dans la cabine. Vous devez le placer sous le siège devant vous. L’espace dans la cabine est limité pour les gros sacs et les bagages à main (max 55 x 35 x 25 cm). Pour cette raison, seuls les 70 premiers bagages à main peuvent être transportés à bord. Les autres seront transportés en soute gratuitement », lit-on sur le site de Transavia.

Transavia sur les traces de ses concurrents low cost

En décidant de faire payer le bagage cabine à ses clients, Transavia veut ainsi imiter ses concurrents low-cost comme Ryanair ou EasyJet en matière de franchise bagages. En prenant cette décision, la filiale d’Air France-KLM espère améliorer sa ponctualité, affirment ses dirigeants. En effet, les grands bagages à main prennent du temps à ranger dans les espaces prévus à cet effet, retardant parfois le décollage de l’avion. Transavia évoque donc une meilleure fluidité grâce à ce dispositif. L’entrée en vigueur de cette nouvelle option payante n’est toutefois pas encore définie.

Selon une étude, les offres d'options payantes (choix du siège, embarquement rapide, emport de bagages, repas à bord, etc.) des compagnies low-cost, représentaient en 2023 la somme colossale de 117,9 milliards de dollars, soit en moyenne 14,7 % des revenus globaux des compagnies à bas prix, contre 6,7 % en 2014. Chez Wizz Air, elles représentent 56 % du chiffre d'affaires et près de 36 % chez Ryanair contre seulement 20 % chez Transavia.

Retour en haut
Share via
Copy link