Voici les métiers qui facilitent l'obtention d'un visa de travail en France

Métiers en tension - Pologne - France - Allemagne - Italie - Espagne - Europe - Visa de travail - Autorisation de travail

En France, de nombreux secteurs d’activité  font face à une pénurie de main-d’œuvre, d’où la nécessité de faire appel aux travailleurs étrangers en dehors de l’Union européenne. Selon les données officielles, la France devrait recourir à l’immigration de travail, afin de combler le manque de travailleurs dans une quarantaine de métiers en 2024. Des métiers qui facilitent l’obtention d’un visa de travail pour les ressortissants des pays tiers dont l’Algérie. 

Loin des débats sans fin chez les politiciens de la droite et de l’extrême droite sur la nécessite de mettre fin à l’immigration, la France reste toujours à la recherche de travailleurs étrangers afin de faire marcher son économie. C’est ce qui ressort des données récentes concernant les besoins de la France en matière d’immigration de travail en 2024.

En effet, à l’instar de ses nombreux voisins en Europe, la France doit encore faire appel aux travailleurs étrangers afin de combler le manque de main-d’œuvre dans plusieurs secteurs. Selon les données de l'Autorité européenne du travail (EURES), cités par SchengenVisaInfo, les emplois les plus recherchés en France en 2024 sont liés aux métiers du bâtiment, la santé, l'informatique, l'ingénierie, l'agriculture et l'industrie manufacturière.

France : liste des 38 métiers facilitant l’obtention d’un visa de travail

Dans le détail, la France a besoin de travailleurs étrangers dans 38 métiers dits en tension, selon la liste suivante :

  • Commis à la comptabilité et à la tenue de livres
  • Mécaniciens et réparateurs de machines agricoles et industrielles
  • Programmeurs d'applications
  • Maçons et travailleurs assimilés
  • Ouvriers en charpente et métiers connexes non classés ailleurs
  • Directeurs des services aux entreprises et de l'administration non classés ailleurs
  • Ébénistes et personnel assimilé
  • Cartographes et géomètres
  • Techniciens en génie civil
  • Placeurs de béton, finisseurs de béton et travailleurs assimilés
  • Cuisiniers
  • Aide-ménagères
  • Opérateurs d'engins de terrassement et assimilés
  • Techniciens en génie électrique
  • Mécaniciens et réparateurs électroniques
  • Responsables de marques financières et d'assurance
  • Travailleurs forestiers et assimilés
  • Auxiliaires de santé
  • Responsables des ressources humaines
  • Techniciens d'exploitation des technologies de l'information et de la communication
  • Responsables de fabrication
  • Techniciens en génie mécanique
  • Opérateurs d'usines de transformation des métaux
  • Opérateurs d'installations agricoles et forestières mobiles
  • Professionnels associés en soins infirmiers
  • Techniciens et assistants pharmaceutiques
  • Physiothérapeutes
  • Production d’électricité et exploitants de centrales
  • Imprimeurs
  • Agents immobiliers et gestionnaires immobiliers
  • Opérateurs de machines à coudre
  • Développeurs et analystes non classés
  • Opérateurs de machines d'usine non classés
  • Préparateurs et monteurs de structures métalliques
  • Tailleurs, couturiers, fourreurs et chapeliers
  • Ingénieurs en télécommunications
  • Enseignants de l'enseignement professionnel
  • Soudeurs et coupeurs à flamme

Des métiers qui facilitent à leurs détenteurs des pays hors UE, l’obtention d’un visa de travail pour la France. Cependant, avant de demander un visa de travail, les postulants doivent, entre autres critères, disposer d'une offre d'emploi d'un employeur en France. Ces métiers permettent également à ceux qui les occupent déjà en France alors qu’ils sont des sans-papiers, de régulariser leur situation. Une régularisation sous forme d’un titre de séjour « métier en tension », comme cela est prévu dans la nouvelle loi immigration.

Retour en haut
Share via
Copy link