Fin du droit de sol en France : Mais qu'en pensent les Français ?

Nationalité française - Droit de sol - Immigration - France - Algériens

Les Français sont-ils favorables à une éventuelle surpression du droit du sol dans leur pays ? La question leur a été posée cette semaine à travers un sondage mené par l’institut CSA pour CNews, Europe 1 et le Journal du Dimanche, paru lundi 12 février. La réponse obtenue enchantera certainement la droite et l'extrême droite et décevra les partis de la gauche mais aussi les ressortissants étrangers établis dans l'Hexagone.

Le concept de droit du sol revient tel un leitmotiv en France, ces derniers temps. La raison ? L'annonce faite dimanche à Mayotte par le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, affirmant vouloir mettre fin à cette disposition dans ce département. La proposition a été largement commentée en France. Si elle a été applaudie par certains, elle a été rejetée par d'autres. Cette disposition a été incluse dans la loi Immigration avant que le Conseil constitutionnel ne la censure, juste avant sa promulgation par Emmanuel Macron.

Comme il fallait s'y attendre, l'annonce a fait le bonheur de la droite et de l'extrême droite qui ont d'ailleurs demandé à ce que la suppression du droit du sol soit élargie pour toucher l'ensemble du territoire français. Les partis de gauche l'ont de leur côté vivement critiquée.  Que pensent donc les Français de la suppression de cette mesure relative au droit du sol qui permet, notons-le, à un enfant né de parents étrangers sur le sol français d’obtenir la nationalité à sa majorité ?

65 % des Français se prononcent contre le droit du sol

Pour connaître la pensée de la population française sur la question du droit du sol, un sondage a été mené par l'institut CSA pour CNews, Europe 1 et le Journal du Dimanche. Il en ressort que la majorité est plutôt favorable à la suppression de ce droit sur l'ensemble du territoire de l'Hexagone. 65% des personnes interrogées se sont, en effet, prononcées en faveur de la suppression de cette disposition. Il est à noter que ce sondage a touché un échantillon de 1000 personnes âgées de 18 ans et plus, souligne CNews.

Retour en haut
Share via
Copy link