Des kits titres de séjour à 15'000 euros

Photo de titres de séjour français - Algérien

Deux individus ont été interpellés, le mardi 20 février, à Oullins-Pierre-Bénite (près de la ville de Lyon) dans le cadre d'une enquête sur un réseau de falsification de titres de séjour. Ce réseau, actif depuis plusieurs mois, aurait permis à ses membres de générer un bénéfice financier de 300'000 euros en seulement 6 mois.

Selon BFMTV, l'affaire a débuté en octobre 2023 après la réception par la police d'une lettre anonyme. Cette lettre signalait l'activité d'un individu suspecté de produire et de vendre de faux documents administratifs, facilitant l'entrée, la circulation et le séjour irrégulier sur le territoire français.

Les investigations menées par la Division de la Criminalité Organisée et Spécialisée (DCOS) de Lyon ont permis d'identifier deux suspects. Le premier, considéré comme l'un des cerveaux du réseau, opérait sous plusieurs identités fictives. Il coordonnait la distribution de kits complets de faux documents administratifs, comprenant des faux documents d'identité et des formulaires nécessaires pour déposer une demande officielle de titre de séjour ou d'identité. Chaque kit était vendu au prix exorbitant de 15'000 euros.

Des faux titres de séjour avec une grande précision

Le second suspect jouait un rôle technique dans la production des faux documents. Il disposait d'un savoir-faire en matière de falsification et était capable de reproduire des documents officiels avec une grande précision. Les faux documents sont ensuite vendus à des étrangers en situation irrégulière, soit pour demander des titres de séjour, des cartes d'identité française, soit pour déposer un dossier pour un travail ou une tout autre activité.

Grâce à la collaboration étroite entre les différents services d'investigation, les deux suspects ont été interpellés et placés en garde à vue. Les perquisitions réalisées à leurs domiciles ont permis de saisir de nombreux documents falsifiés, notamment des titres de séjour, du matériel informatique et des sommes d'argent liquide. L'enquête se poursuit afin de déterminer l'ampleur du réseau et d'identifier d'éventuels complices. Les autorités examinent également l'impact de ce trafic sur la sécurité nationale.

Retour en haut
Share via
Copy link