Aéroport d'Alger : deux douaniers arrêtés pour corruption

Douaniers algériens - Aéroport d'Alger - Corruption

Deux agents douaniers de l'aéroport international d'Alger ont été arrêtés et placés en détention provisoire pour corruption. Cette arrestation fait suite à une enquête menée par le juge d'instruction auprès du tribunal de Dar El Beïda, qui a également placé deux autres suspects en détention provisoire et six autres sous contrôle judiciaire.

Selon le site arabophone Ennahar qui rapporte l’information, les accusations portées contre les suspects concernent deux affaires distinctes. Dans la première affaire, les deux agents douaniers sont accusés d'abus de fonction et de corruption. Dans la seconde affaire, les suspects sont poursuivis pour leur implication présumée dans l'exportation de substances illicites.

L’enquête a été déclenchée après que le principal suspect dans l’affaire a réussi à s'échapper de l’aéroport international d’Alger alors qu’il était en état d’arrestation. L’homme a été interpellé après la saisie d'une quantité de substances psychotropes alors qu'il s'apprêtait à voyager vers les Émirats arabes unis. Les saisies comprenaient environ 300 capsules dissimulées dans une boîte et une somme d'argent de 3000 euros.

Les douaniers auraient facilité la fuite du suspect

L'enquête préliminaire a conduit à l'arrestation de l'auteur principal dans la ville de Constantine, suivi de son complice, qui s'est avéré être celui qui lui a remis l'argent saisi pour le faire passer par l'aéroport d'Alger. Les conclusions ont été étayées par des preuves recueillies lors de l'examen du téléphone du suspect, où plusieurs appels et messages vocaux entre les deux parties ont été interceptés, préparant le voyage programmé.

L'enquête a révélé que l'agent des douanes Ch. W. aurait reçu une somme de 150 euros de la part du principal suspect pour faciliter sa fuite. Son collègue, l'agent "S. S. Hussein", aurait quant à lui reçu une somme de 7 millions de centimes pour les mêmes motifs. Les investigations sont en cours pour déterminer les circonstances de l'évasion du principal suspect et pour identifier les autres personnes qui pourraient être impliquées dans cette affaire. Les deux agents douaniers qui ont été interrogés, ont été suspendus de leur fonction.

Retour en haut
Share via
Copy link