Un Algérien de 17 ans grièvement blessé par balles à Quimper

Un adolescent algérien âgé de 17 ans a été grièvement blessé par balles dans la nuit de mercredi à jeudi à Quimper, dans le Finistère. Connu des services de police pour son implication présumée dans des activités liées au trafic de drogue, il a été atteint aux jambes et au dos.

Selon Le Figaro, c'est dans une zone d'activité commerciale en périphérie de Quimper que le drame s'est produit. La victime, un Algérien dont l'identité n'a pas été révélée, a été transportée en urgence au Centre Hospitalier Universitaire (CHU) de Brest pour y subir des soins intensifs. Son pronostic vital était engagé au moment de son admission.

Les circonstances exactes de l'attaque restent encore floues. Les autorités, qui n'ont pas souhaité communiquer davantage sur le sujet, n'ont fourni aucune information sur le ou les suspects, ni sur le mobile de l'agression. Le parquet de Quimper a ouvert une enquête pour tenter de faire la lumière sur ce fait divers tragique. Selon une source policière, l'adolescent algérien était connu des services de police pour des faits de trafic de drogue et de stupéfiants.

Faits-divers 27 harraga Algériens arrivent en Espagne à bord d'un bateau de pêche

Le crime contre ce jeune Algérien signe une recrudescence de la criminalité en France

Ce drame s'inscrit dans une série d'incidents similaires qui ont récemment eu lieu en France, ce qui illustre une situation préoccupante en matière de sécurité dans certaines zones urbaines. La violence armée, notamment liée au trafic de drogue, continue de faire des victimes.

En 2023, la police française a révélé une augmentation significative de 57% des homicides et des tentatives d'homicide liés au trafic de drogue. Cette hausse s'explique en grande partie par l'accroissement de la production mondiale de stupéfiants, phénomène qui ne se limite désormais plus aux seules grandes métropoles.

Il est devenu presque banal d'entendre parler de violences mortelles liées au trafic de drogue. Les statistiques annoncées par le patron de la police confirment cette tendance inquiétante, avec une augmentation record de 57% des homicides et des tentatives d'homicide.


Vous aimez cet article ? Partagez !