L'Aïd al-Adha 2024, c'est quand ?

L'Aïd al-Adha, également connue sous le nom de l'Aïd el-Kebir, est l'une des fêtes les plus importantes du calendrier islamique. Selon les calculs astronomiques, cette année, la fête est prévue pour le dimanche 16 juin 2024. Cependant, la date exacte peut varier légèrement d'un pays à l'autre en fonction de l'observation du croissant lunaire.

Les festivités de l'Aïd al-Adha s'étendent généralement sur trois à quatre jours, du 16 au 19 juin 2024. Cette période est marquée par plusieurs pratiques religieuses et traditions dont le sacrifice d'un animal (généralement un mouton), les prières de l'Aïd, réunions familiales et festivités religieuses.

Au-delà des festivités, l'Aïd Al-Adha revêt une profonde signification religieuse. Cette fête commémore la soumission d'Ibrahim à Dieu et sa volonté de sacrifier son fils en signe d'obéissance. Elle symbolise également le partage et la solidarité. En effet, une partie de la viande de l’animal sacrifié est distribuée aux plus pauvres, afin de réduire les inégalités et de renforcer les liens de fraternité au sein de la communauté musulmane.

Société « L'immigration tue » : CNews écope d'une amende de 60'000 euros

Voici la date de l'Aïd al-Adha 2024

Cette année, les calculs astronomiques révèlent que le premier jour du mois de Dhou al-Hijja est le vendredi 7 juin, et que le stationnement au mont Arafat est le samedi 15 juin. En effet, contrairement aux dates fixées du calendrier grégorien, la date précise de l'Aïd al-Adha est déterminée selon le calendrier lunaire islamique.

L'observation du croissant lunaire le jeudi 6 juin à la nuit tombée confirmera officiellement le début du mois de Dhul-Hijjah. Le samedi 15 juin, les pèlerins se rassembleront au Mont Arafat, un lieu saint situé près de La Mecque, pour effectuer le rituel du stationnement. Ce pilier central du Hajj symbolise le rassemblement des fidèles et leur communion dans la foi.

Le jour de l'Aïd al-Adha arrive le dimanche 16 juin. Les musulmans du monde entier se réveilleront tôt pour accomplir la prière de l'Aïd et sacrifier un animal, commémorant ainsi la dévotion d'Ibrahim. La viande est ensuite partagée entre la famille, les amis et les nécessiteux.


Vous aimez cet article ? Partagez !