7500 euros pour dénoncer un sans-papiers en France ?

Une information s’est propagée récemment en France à propos des sans-papiers. Sur les réseaux sociaux, plusieurs publications devenues virales affirment que la dénonciation d'individus en situation irrégulière serait rémunérée. Selon ces mêmes sources, dénoncer un sans-papiers pourrait rapporter 7'500 euros.

Depuis quelques jours, une information refait surface de manière virale. Selon plusieurs publications sur les réseaux sociaux, la France serait sur le point d’instaurer une mesure permettant une récompense de 7'500 euros à toute personne qui dénoncerait aux autorités un sans-papiers sur le territoire, rapporte le site 20 Minutes.

« Une somme de 7'500 euros sera offerte à toute personne qui dénonce un sans-papiers en France », peut-on lire dans une publication partagée jeudi 2 mai sur X (ancien Twitter) et vue plus de 1,3 million de fois. Sur TikTok, une vidéo devenue virale affirme : « c’est une mesure proposée par le gouvernement en réponse à la situation critique de l’immigration irrégulière. Cette proposition suit l’exemple de l’Allemagne, qui a déjà adopté une législation similaire pour combattre l’immigration clandestine ».

Société « L'immigration tue » : CNews écope d'une amende de 60'000 euros

7'500 euros offerts pour dénoncer un sans-papiers en France ?

Selon le média français, ce type d’informations circule depuis plusieurs années sur les réseaux sociaux. Parfois, le montant annoncé varie. Il y a une année, la somme annoncée dans différentes publications était par exemple de 50 euros. En effet, le 7 mai 2023, sur Twitter, un internaute affirmait  que « dénoncer un sans-papier peut rapporter 50 euros ». Cette  information, « totalement fausse » selon TF1, a été vue plus de 1,7 million de fois.

Évidemment l’information faisant état d’une prime de 7'500 euros pour quiconque dénoncerait un sans-papiers est une rumeur. Il n’y a pas de mesure établie ou officiellement étudiée par le gouvernement pour rétribuer de 7'500 euros les personnes qui dénonceraient des sans-papiers en France. Comme l’indique le démenti du ministère de l’Intérieur, contacté par 20 Minutes : « Cette information qui circule est fausse ».

Même en Allemagne, il n’existe aucune rétribution pour les personnes qui dénonceraient des sans-papiers. Le média de vérification de l’agence de presse allemande DPA y avait consacré un article, concluant qu’il n’y avait « pas de paiement de 7'500 euros pour les personnes expulsées ». Il était en vérité question « d’un montant forfaitaire par habitant que le gouvernement fédéral souhaite verser aux Länder pour couvrir les frais d’hébergement des demandeurs d’asile », explique 20 Minutes.


Vous aimez cet article ? Partagez !