Fin du droit du sol en France : Bardella précise ses intentions

Jordan Bardella, président du Rassemblement National (RN), a confirmé ses intentions de durcir l’accès à la nationalité française. Le candidat de l’extrême droite a annoncé son intention de supprimer le droit du sol dans le cadre d'un projet de loi sur l'immigration.

En cas de victoire du Rassemblement national aux prochaines législatives, le droit du sol ne sera plus garanti pour les étrangers nés et établis en France. En effet, Bardella a annoncé, ce lundi 24 juin lors d’une conférence de presse, que la suppression du droit du sol fait partie d’un projet de loi contenant plusieurs « mesures d'urgence » sur l'immigration qu'il compte présenter en priorité s'il devient Premier ministre après les élections législatives anticipées.

Cette mesure phare du programme du RN vise à réformer les conditions d'accès à la nationalité française. « Le droit du sol ne se justifie plus dans un monde à 8 milliards d'individus. Et alors que se multiplient sur notre sol les preuves quotidiennes de notre incapacité à intégrer et à assimiler », estime le politicien aux origines algériennes.

Politique Les Algériens, enjeu d'une élection législative sous haute tension en France

En plus du droit du sol, le RN s'attaque à l'immigration

Jordan Bardella a indiqué que la suppression du droit du sol s'inscrit dans un projet de loi d'urgence sur l'immigration que le RN entend soumettre au Parlement français dès les premières semaines suivant une éventuelle victoire aux législatives. Ce texte comprendra également des dispositions visant à supprimer les dérogations empêchant l'expulsion d'étrangers en situation irrégulière, à rétablir le délit de séjour irrégulier, à remplacer l'Aide médicale d'État (AME) par une aide d'urgence vitale limitée aux soins essentiels et à restreindre le regroupement familial.

Il est important de souligner que le droit du sol est l’un des fondements les plus anciens de la République française, que le RN veut supprimer. Depuis 1515, ce dispositif permet aux enfants d'étrangers nés et résidants en France de devenir français. En 1889, le principe devient un fondement de la République et l'accès à la nationalité française par la naissance sur le sol est l’un des dispositifs législatifs les plus suivis pour obtenir la nationalité française.


Vous aimez cet article ? Partagez !