« L'immigration tue » : CNews écope d'une amende de 60'000 euros

La chaîne CNews, du groupe médiatique Canal+, a été sanctionnée par l'Autorité de régulation de la communication audiovisuelle et numérique (Arcom), en raison de deux émissions de débat en lien avec l'immigration. Ce n'est pas la première fois que cette chaîne, détenue par le milliardaire Vincent Bolloré, est accusée de stigmatiser les immigrés, puisqu'elle a déjà subi des sanctions de l'Arcom et même des autorités judiciaires.

En effet, selon le quotidien Le Parisien, CNews, qui a longtemps servi de tribune pour Éric Zemmour, a été sanctionnée par l'Arcom qui lui impose deux amendes de 60'000 et de 20'000 euros, notamment après une émission de débat diffusée en décembre 2023 et consacrée au projet de loi sur l'immigration.

L'animateur de CNews n'a pas réagi à une déclaration controversée

Lors de l'émission incriminée, des invités ont prononcé une phrase controversée sans que les auteurs ne soient contredits et sans que l'animateur réagisse. « L'immigration tue » a, en effet, été prononcée par l'un des invités de CNews lors de l'émission La Matinale Week-End diffusée le 10 décembre 2023, et ce, dans le cadre d'un débat consacré à la loi sur l'immigration. Ce qui est surtout reproché à la chaîne CNews, c'est que personne n'a réagi à cette assertion, ni les autres invités, ni l'animateur de l'émission.

Société Le nombre d'étudiants algériens en France en hausse

« Il ressort du compte rendu de visionnage de l’émission La Matinale Week-End diffusée le 10 décembre 2023 que dans le cadre d’un débat consacré au projet de loi immigration, puis d’une séquence relative au Rassemblement national, deux invités ont déclaré l’immigration tue, sans aucune réaction de l’animateur ou des autres personnes présentes en plateau », a constaté l'Arcom dans sa décision. Ces faits ont été sanctionnés de 60'000 euros d'amende.

« L'immigration tue est une formule qui réduit les immigrés au rang de personnes dangereuses »

L'Autorité de régulation estime que « l'emploi par deux invités de la formule "l'immigration tue" est de nature à représenter les personnes d'origine immigrée, dans leur ensemble, comme un facteur de risque mortifère. Une telle stigmatisation, qui réduit les immigrés au rang de personnes dangereuses […], est susceptible d’inciter à la haine à leur égard en raison de leur race, leur nationalité ou leur origine ethnique et d’encourager à des comportements discriminatoires à leur égard en raison de leur race, leur nationalité ou leur origine ».

D'autre part, l'Arcom a également sanctionné CNews pour des propos climatosceptiques prononcés lors d'une autre émission diffusée en juillet 2023 sur le sujet du climat. Le gendarme de l'audiovisuel a imposé à CNews une amende de 20'000 euros suite à la contestation par un intervenant de l'influence humaine sur le réchauffement climatique. Cela sans « aucune réaction de la part des autres personnes présentes en plateau ».


Vous aimez cet article ? Partagez !