Nacer Boudiaf, candidat indépendant aux législatives
Nacer Boudiaf, candidat indépendant aux législatives

Nacer Boudiaf, fils du défunt président Mohamed Boudiaf, a décidé de se porter candidat, indépendant, aux prochaines élections législatives. Il développe dans cet entretien les motivations qui l’ont ramené à prendre part à la course pour la députation, mais aussi les objectifs d’une telle participation.

Vous vous êtes porté candidat à la candidature pour les prochaines élections législatives. Qu’est ce qui vous motive ?

Nacer Boudiaf : Oui, je me suis porté candidat aux prochaines élections législatives du 4 mai 2017, et ce qui m’a motivé de le faire est simple. Quand Mohamed Boudiaf a envisagé  de créer le RPN, il voulait une force contre-pouvoir. Effectivement, seule une force contre-pouvoir, organisée, disciplinée, nationaliste, honnête, intègre, attentive à l’écoute du peuple, ayant une vision, pourrait mettre fin à l’Indépendance confisquée depuis juillet 1962. C’est la recherche de cette force contre-pouvoir qui est l’unique but de ma candidature. Enfin, j’espère que les citoyens de ma circonscription  (Hussein-Dey) me feront confiance en m’élisant comme leur député.

Serait-il aisé pour l’opposition en général d’avancer dans une institution qualifiée plutôt de chambre d’enregistrement dominée par une majorité acquise totalement au pouvoir ?

Il est très naïf de croire que le pouvoir va laisser se former une opposition digne de ce nom. Le colonialisme a identifié ses vrais ennemis, il les a éliminés un à un, puis avant de partir, il a laissé le système de l’indépendance confisquée. Le pouvoir issu de l’indépendance confisquée s’appuie sur la même stratégie. Il faudrait donc accepter de jouer le jeu des règles établies, entrer dans les institutions officielles et entamer le changement tant espéré par le peuple qui ne fait que souffrir depuis l’indépendance confisquée en 1962. Le changement est l’affaire de toute la Société et non pas celle d’une personne ou groupe de personnes.

Pourquoi le choix d’une liste d’indépendants ?

La réponse est simple à cette question. Je ne retrouve dans aucun parti la voie et la voix de Boudiaf. Je me présente cette fois-ci sous l’étiquette “indépendant”, en attendant de lancer le Rassemblement national. La Plateforme du Rassemblement national est tirée de celle du R.P.N. Je l’ai enrichie et adaptée aux nouvelles réalités nationales. Elle sera ouverte à un plus grand enrichissement dans un débat qui sera ouvert à tous ceux qui se reconnaissent dans la “La Voie de Boudiaf”. Une Fois le Rassemblement national constitué en tant que parti agréé, je me présenterai aux prochains scrutins sous l’étendard de la Voie de Boudiaf.

Serait-il facile de recueillir les signatures nécessaires ? 

Recueillir les signatures dépendra de ceux qui se disent se reconnaître en Boudiaf. S’Ils sont sincères, les citoyens de ma circonscription, à savoir, la daïra d’Hussein Dey seront les premiers à me soutenir d’abord pour recueillir les signatures et me soutenir le jour du vote.

Hichem Yaalaoui 

  • Recommandés Pour Vous

  • Qu'en pensez vous ?