France : Un Algérien condamné à 18 ans de réclusion criminelle

La cour d'assises des Alpes-Maritimes, en France, a condamné mercredi 4 décembre, un ressortissant algérien à 18 ans de réclusion criminelle pour le viol sous la menace d'un couteau d’une jeune fille à Nice, rapporte le journal régional Nice Matin.

Selon le média français, l'accusé de nationalité algérienne qui se trouve sous le coup de trois obligations de quitter le territoire français, aurait commis le 21 juillet 2017, un viol sous la menace d'un couteau contre une jeune fille de nationalité suisse. Le mis en cause aurait entraîné par la force sa victime dans un squat de la place Arson, dans le quartier du port, avant de commettre son forfait.

Il prétend être de nationalité syrienne

Jugé depuis lundi, à huis clos, le jeune algérien a refusé de répondre aux questions des juges, avant ce mercredi. Il a d'abord prétendu être de nationalité syrienne, avant de reconnaître son crime et de révéler sa véritable identité et sa véritable nationalité. Il s'agit de Mohammed A. de nationalité algérienne et sous le coup de trois obligations de quitter le territoire français.

Faits-divers Accusé du meurtre de son fils, il refuse son extradition en Algérie

Alors que l'avocat général Vincent Edel, avait requis 15 ans de réclusion à l'encontre de l'accusé, la cour d'assises s'est montrée plus sévère. La cour d'assises des Alpes-Maritimes l'a finalement condamné à dix-huit ans de réclusion criminelle. Il est clair que le violeur présumé aura tout le temps de regretter son geste. Non seulement il purgera une lourde peine de prison, mais en plus, les autorités françaises n'hésiteront pas à le renvoyer en Algérie, juste après sa sortie de prison.


Vous aimez cet article ? Partagez !