L’Office central de lutte contre le crime organisé (OCLCO), en collaboration avec la police judiciaire de Paris et celle de Marseille a arrêté cette semaine neuf personnes en région parisienne. Les prévenus font partie d’un réseau international de trafic de voitures neuves entre la France et l’Algérie, rapporte vendredi 24 janvier le média CNews.

Selon la même source, l’enquête a été ouverte à Marseille en octobre 2018. La Police aux frontières françaises avait interpellé plusieurs passeurs algériens sur le point d’embarquer à destination de l’Algérie avec des véhicules neufs volés. Les investigations ont révélé des liens avec plusieurs trafiquants en Île-de-France et à Auxerre.

« Nous avions affaire à une équipe de voleurs aguerris, qui volaient sans violence, et utilisaient un procédé de maquillage des voitures parfaitement maîtrisé. Les véhicules faisaient vraiment illusion », explique un commissaire divisionnaire de l’Office central de lutte contre le crime organisé. Le réseau international activait en France et dans plusieurs pays de l’Europe sur toutes les gammes de voitures.

Les membres du réseau qui sévissent également en Allemagne utilisaient les escroqueries à la location pour subtiliser des voitures haut de gamme. L’enquête qui a duré de plus d’un an a permis d’attribuer à ce réseau 80 vols de voiture sur cette période. Huit des neuf personnes interpellées ont été mises en examen pour association de malfaiteurs. Six d’entre elles ont été placées en détention provisoire. Aucun des suspects n’a reconnu les faits.

À lire aussi :  Des drones et de faux billets saisis au port de Béjaïa

Lire également : Kabylie : Un réseau de criminels démantelé par la gendarmerie