Trois femmes âgées de 50 à 70 ans ont trouvé la mort, lundi 27 janvier, à l'hôpital Saadna Abdennour de Setif. Ces personnes présentaient des symptômes de grippe sévère, rapporte le quotidien arabophone Ennahar.

Selon la même source, les victimes souffraient d'une atteinte respiratoire massive avec insuffisance respiratoire aiguë. Le média précise qu'une de ces femmes a perdu la vie dimanche soir alors qu'elle n'était pas arrivée aux urgences. Par mesure de précaution, la direction dudit hôpital a décidé de suspendre provisoirement le service des urgences médicales pour éviter ou limiter toute contamination.

« Les décès sont dus à une grippe ordinaire »

Le directeur de l’hôpital, Abderrahmane Atout a assuré que la grippe saisonnière est à l'origine de ces décès, soulignant qu'il n'y a pas lieu de craindre l'apparition d'un virus dangereux, en faisait référence au Coronavirus. Le mystérieux virus chinois qui inquiète le monde entier a causé la mort de 106 personnes en Chine. Rappelons tout de même que le ministère de la santé est mobilisé pour parer à toute éventuelle propagation de ce virus mortel.

Deux décès à Tebessa et Bordj Bouarreridj

Le responsable du Centre de référence de la grippe saisonnière à l'Institut Pasteur, le Dr Fawzi Derrar, a révélé dans une récente déclaration que deux personnes âgées respectivement de 38 et 51 ans sont mortes des suites de complications de la grippe saisonnière dans les wilayas de Tebessa et de Bordj Bouarreridj, invitant les groupes de population à risque à se faire vacciner contre cette grippe dont le pic est attendu pour le mois prochain.