Un nouveau gang armé spécialisé dans les cambriolages en Kabylie a été mis hors d'état de nuire par les éléments de la gendarmerie nationale. Ils sont six et les gendarmes de Draa El Mizan les ont arrêtés en deux temps alors qu'ils roulaient à bord de deux véhicules distincts, selon un article du site arabophone Ennahar.

Selon la même source, les éléments de la gendarmerie avaient pu identifier certains membres du gang ainsi que les types de voitures à bord desquelles ils se déplacent. Ils ont donc installé des points de contrôle et des barrages avec l'objet de surveiller le gang et le neutraliser.

Les gendarmes finiront par localiser les deux véhicules concernés. Ils se dirigeaient vers le village de Kantidja (Aïn Zaouïa), au sud de la wilaya de Tizi Ouzou, où il était question de surveiller une habitation en vue de la cambrioler. Les gendarmes arrêteront les occupants du premier véhicule mais ceux de la seconde voiture ont pris la fuite. Cependant, les gendarmes réussiront très vite à les appréhender dans un autre barrage.

Le gang a cambriolé plusieurs habitations en Kabylie

Ils étaient trois individus dans le premier véhicule, âgés de 33 à 40 ans. Des repris de justice résidant dans la commune de Tizi Ouzou. Ils avaient en leur possession un fusil à pompe et un fusil de chasse volés, ainsi que des cartouches, des armes blanches et des masques. A bord du second véhicule, les gendarmes ont arrêté trois autres malfaiteurs présumés, âgés de 27 à 41 ans. Des repris de justice également qui ont déjà cambriolé des habitations.

À lire aussi :  L'ancien DG de l'aéroport d'Alger à nouveau devant la justice

Une enquête approfondie a montré que le gang s'apprêtait à cambrioler une nouvelle maison. Les mêmes investigations ont révélé que ce groupe de malfaiteurs a déjà commis des forfaits dans plusieurs localités de Kabylie. L'on cite Tigzirt, Iflissen, At Aïssa Mimoun, Maatkas, Frikat, Ouadhias et Freha.

Pour rappel, un autre gang armé a été démantelé il y a trois semaines, dans la localité de Boghni. Non loin de Draa El Mizan et toujours en Kabylie. Selon un communiqué du Ministère de la défense, les membres de ce réseau cambriolait les habitations dans différentes localités.