Un terrible meurtre a secoué, dans la soirée de vendredi 28 février, la paisible localité de Ouled Messahel, dans la commune d'El Bayda, à Sétif, indique le quotidien arabophone Ennahar

La victime est un jeune de 25 ans répondant aux initiales M. A. Elle aurait été tuée à l'aide d'une arme à feu de fabrication artisanale, connue localement sous le nom de "Grandfuzi".

Selon la même source, l'auteur de cet homicide, qui n'a pas encore été identifié, aurait agi à la faveur de l'obscurité pour assassiner sa victime, à côté du domicile de cette dernière. Après lui avoir tiré dessus par derrière, il abandonné l'arme à quelque 10 mètres du lieu du meurtre. Selon la même source, ce sont des citoyens du village qui ont fait la découverte macabre et avisé les services de sécurité.

Dépêchée sur les lieux, la police scientifique de la wilaya de Sétif a aussitôt enclenchée l'enquête d'usage pour déterminer les causes exactes du crime et en identifier l'auteur.

En attendant les conclusions de l'enquête, les théories sur cet assassinat vont bon train parmi la population locale, encore sous le choc. La thèse la plus répandue est celle d'un voleur qui aurait projeté de subtiliser le bétail de la victime, éleveur de son état, ou sa voiture, qui était garée juste à côté de son domicile. La même source a, par ailleurs, indiqué que le malheureux était en train de finaliser les préparatifs de son mariage, prévu la semaine prochaine.

Lire aussi : Algérie : Une femme égorge froidement son mari handicapé