Les éléments de la brigade de lutte contre la cybercriminalité de la police judiciaire ont arrêté un agent administratif du Centre hospitalo-universitaire Benbadis, de la wilaya de Constantine. Celui-ci est suspecté d’avoir diffusé sur les réseaux sociaux, les résultats des tests de dépistage du coronavirus, a indiqué ce vendredi 3 avril, un communiqué de la sûreté de wilaya.

Selon la même source, une enquête a été ouverte suite à la diffusion sur les réseaux sociaux d’un document administratif officiel, dans lequel figuraient les résultats des tests de dépistage du coronavirus auquel ont été soumis plusieurs patients. La liste comportait également des informations personnelles des patients.

L’enquête policière a permis d’identifier et d’arrêter le suspect âgé de 42 ans et qui travaille comme un agent d’administration au CHU Benbadis. Présenté devant le tribunal, l’accusé a été placé sous mandat de dépôt sur ordre du procureur de la République.

Pour rappel, un autre employé du même hôpital a été condamné à deux ans de prison ferme pour avoir volé une grande quantité de gants médicaux. L’homme, âgé de 53 ans, voulait revendre les gants au marché noir. Les fonctionnaires de l’hôpital, qui ont découvert le méfait, n’ont pas tardé à aviser les policiers. Ces derniers sont aussitôt intervenus pour interpeller le voleur.

À lire aussi :  Lyon : Deux Algériens interpellés après la chute d'une adolescente du 3e étage

Une femme de 30 ans arrêtée à Oran

Jeudi dernier, une femme âgée de 30 ans a été arrêtée par la gendarmerie nationale de la ville d’Oran. Elle est accusée d’avoir « diffusé des fausses informations » relatives à l’épidémie du coronavirus (Covid-19), selon un communiqué de la gendarmerie.

La jeune femme en question a diffusé une vidéo sur sa page Facebook où elle affirmait que des personnes mises en quarantaine au complexe des Andalouses à Oran, ont pu quitter les lieux avant la fin de la période d’isolement (15 jours). Elle a été présentée devant la justice pour diffusion de fausses informations de nature à porter atteinte à l’intérêt national et outrage à fonctionnaires.

Lire aussi : Algérie : Saisie record de produits alimentaires et pharmaceutiques en 24 heures