Une femme est accusée d'avoir roué son beau-père avec des coups de couperet jusqu'à sa mort, avec l'aide de deux autres personnes. Les circonstances de ce drame familial restent à éclaircir, et l'enquête en cours aidera à comprendre davantage les raisons de ce crime qui a eu lieu dans la capitale Alger, rapporte le quotidien arabophone Echorouk.

Les faits ont eu lieu il y a quelques jours dans la localité de Ouled Belhadj dans la commune de Saoula, située dans la banlieue Sud d'Alger. La gendarmerie nationale a reçu un appel d'une personne inconnue. Celle-ci les informe en effet de la découverte du corps d'un vieil homme âgé de 80 ans. Aussitôt arrivés sur place, les services de sécurité et de la protection civile ont constaté la mort de l'octogénaire. Sa dépouille a été transférée vers la morgue de l’hôpital de la ville pour autopsie.

L'homme a subi des coups violents de couperet

Les éléments de la Gendarmerie nationale ont aussitôt diligenté une enquête. Au bout de quelques jours, ils ont pu identifier le présumé meurtrier. Il s'agit de la belle-fille de la victime qui avec sang-froid aurait asséné de violents coups de couperet sur la tête du père de son mari. Lors de l'interrogatoire, la femme âgée d'une quarantaine d'années révéla qu'elle avait des complices, en l’occurrence un maçon et son ami, qui l'auraient aidé dans son forfait.

Suite à cela, le juge d'instruction a ordonné la mise en détention provisoire de la femme et de ses deux complices. Ils attendront leur comparution devant le tribunal de Boufarik dans les prochains jours pour connaître leurs sentences. Accusés d'homicide volontaire, ils risquent de lourdes peines de prison. En outre, l'enquête demeure en cours, pour déterminer les circonstances exactes de cette affaire et les mobiles du crime.

Pour rappel, une autre région en Algérie a aussi connu un drame familial. Il y a une quinzaine de jours, un individu âgé d’une cinquantaine d’années avait assassiné son frère dans la wilaya de Mascara. Selon des témoignages sur place, les raisons du meurtre seraient des conflits familiaux autour de propriétés agricoles.

Lire également : Algérie : Un jeune homme de 20 ans tué par son père à Constantine