Les éléments de la protection civile du Centre national des sports et loisirs de Tikjda (CNSLT) dans la wilaya de Bouira, en Kabylie, sont intervenus samedi 4 avril pour évacuer le corps d’un homme assassiné et jeté en forêt. La dépouille a été découverte près du chemin communal entre le barrage de Tilesdit et la route de Semache, indique un communiqué de la protection civile.

Selon la même source, le corps sans vie serait celui d’un homme âgé entre 45 et 55 ans. La victime aurait trouvé la mort après avoir reçu deux coups de couteau au niveau du thorax. Les éléments de la gendarmerie nationale ont ouvert une enquête pour élucider les circonstances de ce crime. Un appel à témoin a été lancé pour identifier la victime. Le corps a été transféré vers l’hôpital Mohamed Boudiaf de Bouira pour les besoins de l’autopsie.

Deux coups de couteau au thorax

Selon des sources sécuritaires, cet incident a tout l’air d’être un meurtre puisque le corps de la victime porte les traces de deux coups de couteau au niveau du thorax et des ecchymoses au niveau du cou. L’homme aurait été victime d’une violente agression à l’arme blanche, ce qui a provoqué sa mort.

Pour rappel, il y a une dizaine de jours, un homme âgé d’une quarantaine d’années a été assassiné par son voisin à coups de fusil, dans la commune de Maatkas, à Tizi Ouzou. La raison de ce crime, toujours dans la région de Kabylie, serait un différend sur des terres agricoles dans la région.

À lire aussi :  En Kabylie, un homme tente d'immoler son ex-fiancée

D’après des témoignages recueillis par ObservAlgérie, tout avait commencé par une dispute entre les deux hommes à cause d’un conflit lié à des terres agricoles. La dispute a rapidement tourné au drame, lorsque l’accusé a pris son arme à feu et tiré, avec sang-froid, deux balles dans la poitrine de la victime. Gravement touché, le quadragénaire a rendu l’âme sur place. Quant au meurtrier, il a été arrêté par les services de sécurité de la région.

Lire aussi : Kabylie : Un père de trois enfants tue sa femme et prend la fuite