La gendarmerie nationale a procédé à l'arrestation de neuf individus à Alger. Ces derniers avaient semé la pagaille dans un des quartiers de la capitale et ont provoqué la terreur chez les habitants de la région, a-t-on appris de sources locales. De nombreuses vidéos montrant des affrontements avec les services de l'ordre ont été mises en ligne sur les réseaux sociaux.

Selon nos sources, la gendarmerie de Bir Mourad Raïs, à Alger a arrêté lundi soir 9 individus. Munis de diverses armes blanches, ils avaient tenté de pénétrer dans l'appartement d'un citoyen de force avant de l'agresser. Les faits ont eu lieu la cité AADL de Aïn Malha, à Aïn Naâdja.

Les habitants de la localité ont aussitôt alerté les services de sécurité. Ces derniers sont aussitôt intervenus. Néanmoins, le gang n'a pas voulu se rendre. Cela a donné lieu à de violents affrontements avec les forces d’intervention de la gendarmerie nationale.

Les images des affrontements largement partagées

Par ailleurs, les personnes présentes sur place ont filmé puis partagé quelques scènes de l'échauffourée. Les images montraient des gendarmes tentant d'attraper les malfrats. Ces derniers couraient dans tous les sens et ripostaient avec des jets de pierres. Les gendarmes ont même dû procéder à des tirs de sommation.

À lire aussi :  Démantèlement d'un réseau de transfert de devises vers l'étranger

Notons que des rumeurs disaient que l'intervention de la gendarmerie avait pour but de contraindre les jeunes récalcitrants à respecter le confinement sanitaire. Toutefois, les services de sécurité ont démenti cette information en précisant que les détenus avaient  pour but de commettre des délits.

À l'heure où l'Algérie se trouve en plein confinement à cause du coronavirus, plusieurs personnes profitent de cette situation afin d’accéder aux domiciles des Algériens qu’ils cambriolent en utilisant la violence. Pour rappel, il y a deux semaines, les éléments de la Gendarmerie nationale avaient arrêté deux individus impliqués dans une affaire de tentative de vol dans une supérette et d’agression, à Ouled Fayet, dans la banlieue d’Alger. Filmée, l’attaque avait fait le tour de la toile en Algérie.