Un bébé s'en est sorti indemne, après avoir fait une chute du 3ème étage d'un immeuble. Cela s'est passé ce samedi 11 mars 2020 dans la wilaya de Bouira, selon un communiqué de la protection civile. L'incident a été enregistré vers 11 heures, au niveau d'un village de la commune de Haïzer.

Âgé d'un an et demi, le bébé, de sexe féminin, a été transféré à l’hôpital par les éléments de la protection civile. C'est au niveau de l'hôpital, et après les différents examens qu'il a subi, qu'il s'est avéré que le nourrisson était sain et sauf et ne souffrait d'aucune blessure. Plus de peur que de mal, doit-on dire. On aurait imaginé le pire, car une chute pareille ne pardonne généralement pas. Tant mieux pour l'enfant "miraculé" et sa famille mais aussi à tous les habitants du village qui ont certainement vécu des moments d'émoi.

Dans un autre registre, la wilaya de Bouira a enregistré un grave accident de circulation ce samedi 11 avril 2020. Une collision entre deux véhicules à hauteur de l'échangeur de Djebahia pour rejoindre l'autoroute Est-Ouest a fait, en effet, un mort et un blessé grave, ce samedi peu après 7 heures.

C'est le terrorisme routier qui sévit toujours malgré le confinement sanitaire instauré pour endiguer la propagation du coronavirus. Force est de constater,en effet, que la circulation routière connait une très faible densité depuis la mise en application de cette mesure préventive sanitaire. La violence routière a considérablement baissé en conséquence, mais elle ne s'estompe pas pour autant.

Rien que pour la période allant du 24 au 30 mars dernier, soit en plein confinement, on a fait état de trois (3) personnes mortes et 129 autres blessées dans 107 accidents de la route survenus en zones urbaines en Algérie. La violence routière est un autre phénomène à endiguer.

Lire aussi : Algérie : Un champion de judo meurt en voulant prendre un selfie près d’une falaise