Les éléments de la sûreté de la wilaya d'Oran ont démantelé un dangereux réseau de malfaiteurs, composé de six individus. Arrêtés dans une affaire d’atteinte à l’ordre public, violation et incitation à la violation du confinement partiel, il a été trouvé en leur possession des armes à feu, des armes blanches et des comprimés psychotropes, selon un communiqué de la police, publié ce dimanche 12 avril.

Selon un communiqué de la sûreté de la wilaya, la Brigade de recherche et d'intervention (BRI) d'Oran a réussi, dans le cadre d’une opération menée dans le quartier Haï Seddikia, à arrêter six personnes, âgées entre 20 et 30 ans, impliquées dans une affaire de trouble à l'ordre public.

Selon la même source, les individus arrêtés sont impliqués dans une affaire d'atteinte à l'ordre public, violation et invitation à la violation du confinement partiel et à l'attroupement, agression contre les forces de l'ordre durant l’exercice de leur mission et d'action compromettant la santé publique.

Des armes et des psychotropes saisis sur les malfaiteurs

Par ailleurs, l'opération menée par la BRI a permis de saisir un smartphone contenant des enregistrements vidéo, prêts à être diffusés sur Internet, incitant les citoyens à agresser les forces de police, ainsi qu'à braver le couvre-feu instauré dans le cadre de la lutte contre la propagation du nouveau coronavirus.

À lire aussi :  Accusés d'abus de fonction, des employés d'Air Algérie sous les verrous

Dans le même cadre, les éléments de la Brigade de recherches et d'intervention ont pu saisir, lors de la perquisition des domiciles des six individus, une quantité de comprimés psychotropes, cinq grands couteaux, quatre bâtons et un fusil de chasse.

Pour rappel, le juge d'instruction près le tribunal de Dréan, dans la wilaya de Tarf, a ordonné, le 9 avril dernier, le placement sous mandat de dépôt de 12 personnes accusées d'agression contre les forces de l'ordre qui veillaient à l'application des mesures de confinement prises pour lutter contre le Covid-19.

Lire aussi : Amandes et prison : Les sanctions prévues pour non-respect du confinement