La direction de la sûreté de la wilaya de Bechar dans le Sud-ouest de l’Algérie a réagi ce mercredi 15 avril, à une vidéo diffusée la veille, sur les réseaux sociaux, montrant des policiers agresser violemment un citoyen. Les services de la police de Bechar indiquent qu’une enquête est ouverte pour élucider les circonstances de cet incident.

La direction de la sûreté de wilaya de Bechar indique, dans un communiqué, qu’une patrouille de police a interpellé un chauffeur de taxi qui transportait un voyageur. Il a été interpellé dans la ville de Béchar pendant la période de confinement obligatoire.

Le contrevenu a été soumis aux mesures coercitives applicables dans le cas de non respect du confinement. La même source précise que le chauffeur de taxi aurait suivi l’officier de police jusqu’à un autre quartier pour le faire changer d’avis. Chose que l’officier de police aurait refusé.

Les services de la police de Bechar informent qu’une enquête est ouverte pour vérifier l’authenticité de la vidéo.  « Ce qui pourra soumettre la partie contrevenante à des poursuites pour violation des instructions en matière de promotion des relations avec les citoyens », ajoute le communiqué précisant que de tels actes sont incompatibles avec l’éthique policière.

Les images choquantes de la vidéo en question montrent un jeune homme, très probablement le passager, se faire violemment tabasser et insulter par un policier en présence de plusieurs de ses collègues lors d'un contrôle de l’attestation de déplacement. Les images ont provoqué une large indignation chez les internautes algériens.

À lire aussi :  En Kabylie, un homme tente d'immoler son ex-fiancée

Lire aussi : Algérie : La DGSN réagit aux accusations contre les policiers