Quatre membre d'une famille française sont bloqués depuis le 12 mars en Algérie. En raison de la suspension de toutes les liaisons entre les deux pays, ces ressortissants français ont dû rester en Kabylie en attendant leur rapatriement. En ralliant l'Algérie, ils avaient prévu de n'y séjourner que quelques jours, rapporte, ce dimanche 19 avril, le journal français Ouest France.

Le même média indique que Sylviane Durand, âgée de 56 ans, s'était envolée vers Algérie en compagnie de son époux Saïd Ouchaoua, de son père Georges Durand et sa belle-mère Andrée Verbeke-Durand, pour rencontrer sa belle-famille, établie à Timizart, en Kabylie. Les ressortissants français ne comptaient passer que quelques jours chez les parents de Saïd. Mais à cause du confinement et de la suspension de toutes les liaisons aériennes et maritimes entre l’Algérie et la France, ils se sont retrouvés coincés dans ce pays, sans aucune solution de rechange.

La famille française, originaire d’Échalou, un village de l’Orne, dans le Nord-Ouest de la France, interpelle les autorités françaises afin d’organiser son rapatriement. Elle fait part d'une situation "très angoissante". Elle doit attendre que les services consulaires français en Algérie la contacte pour lui confirmer une réservation sur l’un des vols spéciaux d’Air France.

À lire aussi :  Des titres de séjour en France contre des terrains en Algérie

La famille française affirme s’être fait connaître auprès du consulat général de France à Alger et déclare avoir même contacté la compagnie aérienne Air France. Mais pour le moment, aucune réponse ne lui a été donnée, déplore-t-elle.

Par ailleurs, les autorités françaises, en coordination avec ses services consulaires en Algérie et la compagnie Air France, tentent d’organiser davantage le rapatriement des Français bloqués en Algérie. Car force est de constater que cette opération représente un véritable casse-tête pour les autorités françaises, sachant que pas moins de 31 000 Français se sont inscrits sur la plate-forme ouverte par les services consulaires en vue d’un rapatriement. Des étrangers bloqués en Algérie dont la plupart se disent abandonnés et désorientés.

Lire aussi : Rapatriement des Français bloqués en Algérie : Pagaille et confusion à l’aéroport d’Alger