Une émission de "caméra cachée", diffusée par une chaîne de télévision algérienne privée, suscite l'indignation et la colère. Avec un ton railleur, l’animateur de cette émission a proposé « d’offrir une femme en guise de cadeau » à un célibataire qui n’a rien demandé, provoquant ainsi une vague d’indignation sur la toile.

 

Abonnez-vous à notre chaîne YouTube : http://bit.ly/youtub-obs

Une nouvelle caméra cachée, au principe controversé, provoque l'indignation et des réactions de révolte chez les Algériens. En effet, au premier jour du mois de jeûne, une chaîne de télévision privée a diffusé une caméra cachée pour le moins abjecte. La victime de ce scandale médiatique est un homme de 39 ans, à qui on propose comme cadeau... une femme.

Les échanges entretenus entre l’animateur et son complice sont totalement surréalistes. Une comédie de mauvais goût qui réduit la femme à un objet et fait subir à l'homme de 39 une humiliation publique. « C'est le comble du sexisme, de la discrimination et de l'objectisation de la personne humaine. Dans la charte internationale des droits de l'Homme, ce n’est ni plus ni moins qu’un délit, une atteinte sans détour à la dignité humaine », s'indigne un internaute.

Objectification de la femme

« Offrir une femme en cadeau ! » est la thématique scandaleuse qui fait endosser à la femme le rôle de sous-citoyenne. Cette mise en scène renvoie, de l'avis de nombre d'internautes, aux pratiques moyenâgeuses, voire esclavagistes. Les termes employés par l’animateur sont avilissants et réduisent la femme à un vulgaire objet.

À lire aussi :  Royaume-Uni : Facilitation de l'expulsion des délinquants étrangers

Après avoir reçu son invité auquel il a demandé de décrire la femme de ses rêves, l’animateur a demandé à son complice : « Qu’est-ce qu’on a comme cadeau ? Envoie-moi le cadeau qui reste » (entendre la femme qui reste).

Un homme comme objet de raillerie

L’animateur fait, alors, venir la femme et s’exclame : « C’est ça ton cadeau. Tu m’as dit que tu souhaitais avoir une femme avec une bonne situation, qui travaille et qui possède un logement. La voilà !». Le cameraman opère alors un gros plan sur le visage de la victime pour montrer la gêne et l'angoisse qui se lisaient sur son visage, le tout sur fond de rires enregistrés. Incité à accepter pour épouse la femme qu'on a fait venir, l'homme paraissait effrayé et très gêné. Il finira par accepter, sous l'insistance accrue de l'animateur et de la jeune femme mais aussi de peur de créer une situation plus embarrassante pour "sa prétendante".

Les internautes algériens s'indignent

Les commentaires des internautes algériens sont sans appel. Beaucoup appellent à l’arrêt de la diffusion de cette caméra cachée  « qui excelle plus dans l'humiliation que dans l'humour ».  « C'est intolérable. On réduit la femme à un simple objet à offrir et on se moque d'un honnête homme pour faire rire les gens ! Cette émission doit être retirée !», s'exclame, outré, l'un d'eux.

À lire aussi :  Voici le pourcentage des harraga Algériens en Espagne

Mise en ligne sur Youtube, l'émission a engendré une vague de colère. Le podcast a reçu 3 500 dislikes contre 1 800 likes dimanche en début d'après-midi. L'un des commentateurs exhorte la justice à s'auto-saisir et ouvrir une enquête. «Tous ceux qui ont participé à ce programme (…) devront rendre des comptes devant la justice. Chaîne de la honte ! Ce gars m’a déchiré le cœur. Le pauvre, il s’est réjoui de façon sincère et ils se sont moqués de lui », a-t-il écrit.

Par ailleurs, selon certaines sources médiatiques, l'autorité de régulation de l'audiovisuel (ARAV) aurait adressé ce dimanche 26 avril, une mise en demeure à la chaîne de télévision privée qui a diffusé la "caméra cachée" en question.