Les services de police de la commune de Sfisef, dans la wilaya de Sidi Bel Abbes, à l’Ouest de l’Algérie, ont arrêté deux frères recherchés par la justice algérienne depuis 21 ans. Les mis en cause font tous les deux l'objet de 22 mandats d’arrêt, indique ce jeudi 30 avril le journal arabophone El Bilad.

Selon la même source, les deux frères, au lourd passé criminel, sont originaires de la ville de Sfisef, à Sidi Bel Abbes. Ils activaient depuis plus de 20 ans dans plusieurs wilayas du pays où ils ont fait des dizaines de victimes. L’aîné fait l'objet de 15 mandats d’arrêt alors que le frère cadet accumule 7 mandats d’arrêt émis par la justice algérienne.

Les deux mis en cause sont connus des services de sécurité pour leur implication dans des affaires d’escroquerie, d'extorsion et de délivrance de chèques sans provision. Ils excellent dans les affaires commerciales frauduleuses et l’escroquerie. Les éléments de la police ont réussi à mettre hors d'état de nuire les deux malfrats 21 ans plus tard à la faveur de signalements citoyens.

En effet, l'interpellation, mardi, des deux individus, a été rendue possible par des alertes de citoyens qui ont avisé les services de la Sûreté de la présence des deux frères recherchés à leur domicile familial, dans la localité de Sfisef. Les deux frères sont placés en détention en attentant leur jugement.

Par ailleurs, les éléments de police de la ville de Constantine, à l'Est de l’Algérie, ont arrêté, dans la matinée de ce jeudi, un jeune ayant commis un crime horrible. Le mis en cause a tué froidement son propre père avant de s’attaquer à son frère qu’il a grièvement blessé. Le meurtrier aurait poignardé à mort son père à l’aide d’un sabre. La deuxième victime, qui n’est autre que le frère, se trouve actuellement dans un état grave au niveau du service de réanimation de l’hôpital Ibn Badis.

Lire aussi : Menaces et extorsion contre une fille : un jeune homme incarcéré à Aïn Defla