Le procureur de la République près le tribunal de Djelfa a ordonné le placement sous mandat de dépôt de deux individus suspectés d’avoir assassiné un trentenaire. Les deux mis en cause auraient agressé à mort leur victime avant de jeter son corps dans une forêt. Le défunt a reçu plusieurs coups mortels à la tête, rapporte, ce lundi 4 mai, le journal arabophone Echorouk.  

Selon la même source, les faits remontent au 20 avril dernier. Le jeune homme, la trentaine, a été retrouvé mort dans un espace forestier près du siège de la daïra d’El Birin. Alertés par un citoyen, les services de la Gendarmerie nationale sont intervenus pour évacuer la dépouille vers l’hôpital de la ville. Une enquête judiciaire a été ouverte.

Les investigations ont dirigé les suspicions sur les deux individus âgés de 28 et 21 ans. Les deux suspects, qui connaissaient leur victime, ont été par la suite compromis par les éléments de l’enquête. Les deux malfrats ont été présentés devant la justice et placés en détention préventive en attente de leur procès. Ils seront jugés pour homicide volontaire avec préméditation. Plusieurs autres charges pèsent sur eux, notamment non-dénonciation de crime qui peut leur valoir une lourde peine de prison.

Pour rappel, les services de police de la ville de Bejaïa ont arrêté, samedi, un homme suspecté de l’assassinat du jeune arbitre fédéral Houssem Ayadi, à Tichy. Il s’agit de l’un de ses voisins. Il aurait tendu un piège à la victime afin de lui voler une somme d’argent.

À lire aussi :  Lyon : Deux Algériens interpellés après la chute d'une adolescente du 3e étage

Le meurtrier, qui travaille comme chauffeur de bus, a avoué son crime. Il a reconnu devant les policiers avoir piégé le jeune arbitre de football avec la complicité d’un autre individu. Il aurait commis son crime afin de voler une somme d’argent à sa victime. Selon les témoignages des voisins, l’assassin est défavorablement connu pour des histoires d’escroquerie, d’extorsion et de vols.