Le nouvel hôpital de la ville de Chechar au sud de Khenchela dans le sud-est de l’Algérie était, samedi 9 mai, le théâtre d’une scène surréaliste. Un groupe d’individus s'est introduit dans l’établissement pour faire sortir de force la dépouille d’une vieille décédée dans la matinée. Selon le quotidien arabophone Echorouk qui rapporte l’information, les individus auraient saccagé les lieux et détruit des documents administratifs avant de « récupérer » le corps de la femme décédée.

Selon la même source, ces individus, pris de colère, ont voulu récupérer, sans attendre, le corps de la défunte, qui serait leur proche. Voyant que leurs exigences n’étaient pas exécutées comme ils le voulaient, ils saccagent la structure et détruisent des documents. Pris de panique, le personnel médical et les patients n’en pouvaient que s’enfuir pour échapper au pire.

Les agresseurs ont ensuite, fait sortir de force, la dépouille de la sexagénaire et l’ont acheminé vers une destination inconnue, précise la même source. Laissant les soignants et les patients dans un état de choc  et de terreur généralisés. Alertés, les services de sécurité ont ouvert une enquête et se sont lancés dans la recherche des auteurs de ces troubles. Hormis, des dégâts moraux et matériels, personne n’a été blessé lors de ce triste incident. Selon des sources hospitalières, la défunte qui a guéri récemment du coronavirus, aurait succombé ce samedi, à une maladie pulmonaire.

À lire aussi :  Guerre d'Algérie : révélations sur les prisons de Normandie

Rappelons que les agressions contre le personnel médical et paramédical ont pris ces dernières années, de l’ampleur. Il semble qu'aucune structure hospitalière n’échappe désormais à la violence et à l’insécurité. Les hôpitaux où les personnes se rendent pour être soulagées, sont devenus un lieu à haut risque, où la colère des proches des patients finit souvent en rixes, voire en affrontements armés.

Lire aussi : Algérie : Un père découvre le corps de son bébé jeté dans la poubelle d’un hôpital